AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Back to school - Saria & Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
  

avatar

Erre ici depuis : 23/03/2015
Âge : 36 ans
Missives : 50
Occupation : Professeur d'histoire
DC : L'insupportable Damian

Feuille de personnage
Dispo RP: Toujours o/
Son rêve: Se suicide dans sa baignoire en écoutant "Heroes"
Relations:
MessageSujet: Back to school - Saria & Adrian   Jeu 16 Avr - 14:24

Back to school

A working class hero is something to be  Δ John Lennon

"Qu'en savez-vous ? J'attends peut-être une admiratrice du soir ?"

Un sourire se dessine sur mes lèvres alors que je susurre presque cette réponse à la secrétaire, qui en plus d'être de moins en moins aimable au fil de la journée, me fait gentiment comprendre qu'elle ne saisit pas l'intérêt que j'ai à passer certaines de mes soirées ici. Surtout quand en plus, je dois veiller à tout fermer derrière elle. Et ça… Je crois que cette vieille harpie maniaque du contrôle ne le supporte pas. Oh je pourrais lui dire que c'est parce que je donne des cours particuliers à quelqu'un, mais pour être franc, ça m'amuse bien plus de la voir ronchonner avec ses airs de vieilles chouettes. Un silence s'installe entre nous alors que je me contente de l'ignorer, continuant de corriger quelques copies, la laissant ronchonner en paix avant qu'elle ne se décide finalement à me lâcher entre ses dents serrés un "bonsoir et n'oubliez pas de tout fermer derrière vous." Je hoche gentiment la tête avant de la rassurer d'une voix douce, ne levant pas les yeux de mes copies.

"Ne vous inquiétez pas… Ce sera fait."


Je l'entends commencer à ronchonner à voix basse, me maudissant certainement pour mes manières sans compter que c'est selon elle inadmissible que je reste aussi tard ici, surtout pour rencontrer elle ne sait trop qui. Je me retiens de rire, attendant simplement de ne plus entendre le bruit de ses talons dans le couloir avant de pousser un soupir amusé, repoussant les copies que je commence à connaître par coeur à force de les lire et de les relire. Faudrait d'ailleurs que je pense à leur rendre ça…  Oh j'y penserais demain. Je m'étire comme un chat sur ma chaise avant de regarder l'horloge murale. Bon, Saria ne devrait plus tarder… Mais j'ai bien un peu de temps. Je remonte doucement les manches de ma chemises avant d'aller me refaire une tasse de café, ouvrant la fenêtre au passage. L'air frais de la soirée m'arrache un frisson et pendant une bonne seconde je considère si le fait d'attraper une pneumonie pour une simple cigarette est réellement une bonne idée. Bon, au pire, j'ai envie de dire que ce n'est pas ça qui va me tuer… J'attrape mon paquet de cigarette et mon briquet, en glisse une à ma lèvre et je tire une chaise pour m'assoir. Le bras passé par la fenêtre, je regarde ma cigarette se consumer doucement au bout de mes doigts qui s'engourdissent lentement alors que je me laisse bercer par cet étrange silence ponctué du simple bruit des aiguilles de l'horloge. Je dois avouer que la première fois que j'ai rencontré Saria… J'étais assez perplexe. Déjà parce que je peinais à comprendre ce qu'elle me racontait, son accent n'aidant pas je dois avouer… Jusqu'au moment où j'ai finis par comprendre qu'elle souhaitait en fait que je lui file de cours de suédois. Et en même temps, ça ne me semble pas idiot de venir voir un professeur… Et puis, en voyant qu'elle peinait à aligner deux mots, je dois avouer que je n'ai pas su lui dire non. Alors je lui avais proposé de venir me retrouver une fois par semaine, après les cours et de travailler tout ça avec elle. Donc depuis… un petit mois je dirais, on travaille tout les deux son suédois. Et pour être franc, elle se débrouille pas trop mal. Bon pour le moment on est encore dans les classiques, mais même si son accent serbe se fait toujours entendre, il est par moment assez harmonieux dans tout se suédois.

Alors c'est peut-être ce que j'aurais dû répondre à cette vieille chouette de secrétaire. Que je ne restais pas pour le plaisir mais simplement parce que contrairement à elle, je pensais à aider mon prochain, peu importe l'heure. Et puis de toute façon ce n'est pas comme si quelqu'un m'attendait à la maison. Je tire longuement sur ma cigarette alors que je repense à ces soirs où je me faisais engueuler par ma chère et tendre femme. Je la revois encore, avec ses traits tirés me dire que je pourrais faire un effort pour elles, que je pourrais rentrer plus tôt au lieu de traîner à l'université. Et je me souviens que je me contentais de la regarder avec un pale sourire, lui assurant que ça ne se reproduira pas… Si à l'époque elle avait su… Je ne reviens à moi que lorsque j'entends des pas au loin, presque timides… J'ai un sourire avant de souffler du bout des lèvres une volute de fumée, me retournant alors que je vois la petite serbe entrer. Je lui adresse un sourire charmant à souhait avant de refermer la fenêtre.

"Bonsoir… Vous allez bien, en cette douce soirée ?"

Je lui demande cela en prenant soin d'articuler correctement, alors que je lui fais signe de s'installer face à moi. En attendant sa réponse j'en profite pour me servir une tasse de café, me tournant alors vers elle alors que je lui demande :

"Oh, vous en voulez ou vous préféreriez un thé ?"
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 25/03/2015
Âge : 19 ans
Missives : 39
Occupation : Plongeuse au Den Helig Kräftor
DC : Noah, l'aimable facteur et Yngve, le très aimable fossoyeur

Feuille de personnage
Dispo RP: Oui
Son rêve: Pas encore fait, elle est en ville depuis trois semaines.
Relations:
MessageSujet: Re: Back to school - Saria & Adrian   Lun 20 Avr - 19:56

Depuis son arrivée à Dödskalle, les journées de Saria étaient les mêmes. La jeune fille s'était ancrée dans une lente et douce réponse et elle avait presque l'impression d'être ... normale. Elle se réveillait aux environs de huit heures et après une heure passée sous la douche à lentement frotter chaque centimètres carrés de sa peau dans l'espoir d'adoucir ses cicatrices, elle se plantait devant son miroir pour se maquiller. Peu de gens réalisaient les efforts que faisaient Saria, car le matin, elle était livide et trop pâle et chauve et simplement affreuse. La petite malade aimait donc bien le maquillage, c'était un bon moyen de s'amuser et de se déguiser et de cacher qui elle était réellement. Ça, c'était privé, ça ne regardait qu'elle dans le fond. Alors oui, elle attrapait ses pinceaux et à chaque coup, elle se créait une nouvelle personnalité. Comment serait-elle aujourd'hui? Joueuse ou simple dépressive? Une fille qui avait la trentaine passée ou alors une simple adolescente? Elle pouvait choisir qui elle voulait être et quel rôle normal elle allait jouer. Ce matin, la Serbe ôta pour un maquillage discret et léger, elle ajusta sur son crâne la perruque brune qu'elle mettait depuis des jours et elle alla enfin s'habiller.

Les beaux jours revenaient peu à peu et il était impératif pour elle de cacher chaque centimètres carré de sa peau. Un jean noir pour commencer, des bottes hautes et un pull qui lui permettait même de cacher ses mains. Saria cachait sa maladie et ses formes aux restes du monde et avec une simple tenue. Elle était plutôt fière de son reflet et attrapant son sac, Saria se rendit sur son lieu de travail. Elle avait trouvé un chemin qui lui permettait de rester à l'ombre et à l'abris du soleil et tant pis si cela lui faisait faire un détour supplémentaire, l'effort était suffisant pour lui rendre le reste de la journée plus facile alors... Arrivée au restaurant, elle enfilait un tablier et des gros gants de cuisine en plastique moche et jaune mais qui la rassurait. Les services étaient long et répétés ici, toute la ville venait se nourrir ici alors elle se retrouvait avec plein de vaisselles et d'ustensiles à récurer. Les heures passaient vite, il fallait comprendre que la jeune fille avait toujours adoré travailler et se sentir utile et ce de quelque façon qu'il soit. À croire que les années passées sur un lit incapable de bouger lui avait donné une véritable force pour prouver qu'elle méritait de vivre. Le fait était que Saria s'était jurée de ne jamais devenir le genre de malade qui dérangeait son entourage et dont on ne savait pas quoi faire. Elle bataillerait dur pour ne plus jamais retourner dans un hôpital ou même dans une de ces maisons qui lui donnaient sa chair de pouls. Elle était libre et c'était une très bonne sensation. La jeune fille finissait toujours plus tard que le reste des employés et Sanja était en général présente pour la fermeture, c'était une bonne patronne et Saria voyait bien qu'elle faisait des efforts pour qu'elle se sente à l'aise mais Saria n'y pouvait rien... Elle n'avait pas encore dit un seul mot en dehors de son bref entretien d'embauche, la peur la paralysait mais également le fait qu'elle ne parlait pas suédois.

Elle n'avait aucun mal à comprendre la langue mais la pratiquer était autre chose.  C'était bien pour ça que Saria emprunta le chemin qui la menait vers l'école ce soir, elle avait mis ses gants en cuir et son bonnets sur sa tête, un peu plus nerveuse. Adrian, son professeur, ne réalisait probablement pas qu'elle faisait des efforts mais c'était le cas. Parler de manière spontanée n'était pas un exercice facile et elle faisait des efforts depuis sa rencontre avec Emrik mais elle le savait, malade ou pas malade, elle même ou pas, on ne pouvait pas la ranger dans la catégorie normale... voilà tout. Saria prit une profonde inspiration en pénétrant dans l'école et elle adressa un signe de tête à l'adresse de secrétaire d'Adrian avant de rentrer dans le bureau de ce dernier. Elle marqua une pause alors qu'il prenait la parole, il était impressionnant et Saria finit par répondre un simple: "Je vais bien et vous?" plutôt fier de son suédois en cet instant. "Ça ira merci." Saria hocha encore une fois la tête avant de poser son sac par terre, la brune était soumise à un régime strict, aucune entorse était permise. "J'ai trouvé un livre en Suédois, c'est un livre de contes, j'ai essayé de m'entrainer mais il y a quelques mots que je ne comprends pas." Saria avait parlé de manière précipité, trouvant une chaise en face de son professeur et fouillant déjà dans son sac. "Mais on peut commencer par autre chose si vous le souhaitez..." Le rouge lui monta aux joues et elle respire un grand coup... Cette leçon commençait mal.

_________________

a common mistake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 23/03/2015
Âge : 36 ans
Missives : 50
Occupation : Professeur d'histoire
DC : L'insupportable Damian

Feuille de personnage
Dispo RP: Toujours o/
Son rêve: Se suicide dans sa baignoire en écoutant "Heroes"
Relations:
MessageSujet: Re: Back to school - Saria & Adrian   Mer 13 Mai - 20:05

Back to school

A working class hero is something to be  Δ John Lennon

Son suédois me fait sourire. Non parce qu'il est mauvais, mais au contraire, parce qu'il adorable à sa manière. À la fois hésitant et pourtant étrangement assuré, qu'un accent à peine perceptible vient troubler. Un rien qui arrive à me faire sourire en cette soirée. Je hausse vaguement une épaule lorsqu'elle me dit passer son tour pour le café, alors qu'elle pose son sac sur le sol, s'asseyant face à moi alors qu'elle commence à s'emporter, mêlant les mots avec précipitation… Je penche légèrement la tête sur le côté, alors que je tente de comprendre de quoi elle me parle… Jusqu'au moment où je vois un livre de contes sortir de son sac. Oh. Alors c'est ça ? Je repose doucement ma tasse alors que j'esquisse un sourire, retenant un rire alors qu'elle rougit face à moi, visiblement gêné. Je la rassure d'un geste de la main.

"Doucement, doucement… Si vous voulez, on peut commencer par le livre… Les contes c'est toujours bien pour s'entraîner… Je peux ?"

Dis-je alors que je désigne le livre dans son sac, qu'elle me tend presque timidement. Du bout des doigts je le saisis avant de sourire en déchiffrant le titre de la couverture soigneusement illustré. "Le chien boiteux et autres contes"… Je me souviens de ce bouquin… Liv adorait que je lui en lise une histoire avant d'aller au lit, sa préféré étant celle du Prince-Loup… Pourquoi ? Elle n'a jamais réellement voulu me le dire. Je me souviens juste l'avoir lu et relu, au point d'en connaître chacune des lignes par coeur… En silence je parcoure les pages, heureux de reconnaître chacune des illustrations. Ainsi doucement, je remonte le temps, et me revoit encore dans notre appartement à Stockholm, allongé avec Liv, qui la tête sur mon épaule m'écoute lui raconter une de ses histoires, avant qu'elle ne finisse par s'écrouler, et qu'après m'être assuré que tout va bien, je m'éclipse, la laissant profiter du sommeil du juste. Un temps où tout était plus simple. Un temps où j'avais tout, où je n'avais pas encore décidé de tout foutre en l'air pour une étudiante… Où j'étais encore loin de ce trou qu'est Dödskalle. Conscient que je n'ai rien dis depuis une bonne minute ou deux, je lève les yeux vers elle, lui adressant un sourire.

"Pardon… C'est juste que… J'avais pour habitude de lire ce livre à mes enfants… Enfin, je me perds."

Qu'est-ce qu'elle en a faire de savoir de ce que je pense de ce livre après tout ? Elle n'est pas vraiment là pour que je lui raconte ma vie. Elle n'est là que pour des cours de suédois rien de plus, j'attrape ma tasse pour y dérobe une gorgée de café, reposant le livre sur la table. Elle n'est rien à mes yeux à part une étudiante, tout comme je ne suis rien à ses yeux. Au fond, nous ne sommes que deux étrangers qui, par la force des choses, sont forcés à se retrouver dans une toute petite salle, tard le soir, pour simplement discuter. Le destin est une drôle de chose, pas vrai ?

"Pourquoi ne pas lire une histoire tout les deux ? Vous lisez à voix haute et quand un mot vous échappe… On en parle tout les deux. Qu'en pensez-vous ? Choisissez le conte que vous voulez et lancez-vous…"
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 25/03/2015
Âge : 19 ans
Missives : 39
Occupation : Plongeuse au Den Helig Kräftor
DC : Noah, l'aimable facteur et Yngve, le très aimable fossoyeur

Feuille de personnage
Dispo RP: Oui
Son rêve: Pas encore fait, elle est en ville depuis trois semaines.
Relations:
MessageSujet: Re: Back to school - Saria & Adrian   Dim 31 Mai - 11:33

La jeune fille avait rougi quand Adrian lui avait pris le livre de contes des mains mais elle avait néanmoins conserver le silence. Elle étudiait silencieusement le visage du professeur et elle vit quelque chose passer. Une émotion qui ne lui était pas familière. En même temps, la jeune serbe n'était pas particulièrement douée pour lire les expressions des gens. Saria était le genre de personne qui fuyait le regard des autres en permanence et qui tentait toujours de se cacher. Que cela soit sous des couches de vêtements ou même en tentant de prendre le moins de place possible dans une pièce, elle se cachait toujours. Elle n'aimait pas du tout être le centre de l'attention, c'était bien pour cela que ces leçons avec Adrian était particulièrement difficilement. Dans le même temps, elle se serait mal vue au milieu d'autres élèves, elle aurait été complètement incapable d'articuler le moindre mot, trop soucieuse de se ridiculiser avec son suédois des plus bancales. Saria chassa ses pensées dans un coin dans sa tête et elle attendit qu'Adrian brise le silence qui était passé entre eux. Elle n'était pas douée pour ce genre de chose et elle fronça les sourcils lorsqu'il se confondit en excuse.

La brune hocha légèrement la tête, signe qu'elle comprenait mais il parlait de choses qui lui étaient bien étrangères. Un homme comme Adrian devait forcément avait séduit quelqu'un dans sa jeunesse, assez peut être pour l'épouser et lui faire des enfants, un, deux, peut être même trois. Cela n'étonnait pas la Serbe qui contemplait à travers son professeur un futur qui lui était interdit. Mais elle ne dit rien et elle conserva le silence, conservant son silence habituel, ses doigts gantés de cuir se refermant sur le livre de contes. "Oui… Je, je vais en choisir un." articula t-elle difficilement, tentant de s'effacer dans son siège. Lentement, Saria tourna les pages, considérant désormais ce livre comme un trésor, surtout après l'inspection de son professeur. Elle inspecta soigneusement la table des matières avant de jeter son dévolu sur la première histoire. "Je m'excuse d'avance si j'écorche des mots." lança t-elle en suédois avant de s'installer plus confortablement sur le petit bureau et de commencer à conter l'histoire. La voix de Saria était légère et fluette et elle marqua une pause d'une dizaine de secondes entre chaque phrase. Elle dut relire certains mots et certaines phrases deux fois pour être certaine d'en saisir le sens et de ne pas complètement écorcher la phrase. Saria comprenait peu à peu l'histoire qui se dessinait devant-elle, il était question d'ogre et d'enfants qui allaient certainement se faire dévorer s'ils n'étaient pas sages. Cela la fit doucement sourire et elle se dit qu'elle aurait bien aimé avoir de telles histoires dans sa jeunesse. Tout ce qu'elle avait connu était le lit froid et non chaleureux de l'infirmerie de son orphelinat. Il faudrait qu'elle y retourne un jour ou qu'elle songe à envoyer une carte postale histoire de savoir ce qu'était devenu la femme qui l'avait élevée.

Elle arriva enfin à la fin de la première page, un dessin accompagnait la petite comptine. Saria releva la tête avec un sourire aux lèvres, pensive. "Est-ce que c'est vraiment ça qu'on raconte aux petits suédois? qu'ils vont se faire poursuivre et chasser dans la forêt s'il ne sont pas sages?" Elle était repassée à l'anglais sans même sans rendre compte, son ton plus léger que jamais alors que ses yeux semblaient briller d'un amusement certains. Saria lâcha un rire discret, le premier en présence de cet inconnu avant de rougir et de porter une main à ses lèvres. "Je suis désolée, c'est juste la première fois de ma vie que je lis un conte. Un vrai." tenta t-elle d'expliquer. La serbe ne savait pas ce que ce genre d'explications valaient, si Adrian ne l'avait pas déjà rangé dans la catégorie de fille chétive et timide c'était le cas. "Enfin, je peux reprendre la lecture, sauf si vous avez déjà des conseils à me donner? J'ai conscience qu'il y a du progrès à faire." Lâcha t-elle quelque peu honteuse.

_________________

a common mistake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Back to school - Saria & Adrian   

Revenir en haut Aller en bas
 

Back to school - Saria & Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Back to School Kids [PV : Purcell]
» [1er cours de DCFM, niveau 5e à 7e année] • BACK TO SCHOOL
» Back to school [Miles, Zacharias - LIBRE[prio 2éme]]
» Back to school - quand l'informatique fait des siennes (INTRIGUE 1)
» R.M.S TITANIC IS BACK!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: École & Collège-