AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ◆ You're dead cold... Cold as ice.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Missives : 31

Feuille de personnage
Dispo RP: Trop occupé à hanter la ville.
Son rêve: Il ne se réveille jamais.
Relations:
MessageSujet: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Dim 8 Fév - 20:41


You're dead cold... Cold as ice.

Groupe B: Yngve Angsar, Dahud S. O'Domhnaill & Sanja Nordenskiöld



Citation :
Dödskalle, Janvier 2012, Hospice de la ville

Rien ne semblait indiquer que la neige qui tombait sur Dödskalle aurait pu être porteuse du moindre drame. Les flocons dansaient dans l'air brûlant de l'hiver avant de couvrir le sol d'une épaisse couche de neige, mais les habitants de la petite ville suédoise y étaient tous habitués. Bottes et gros manteaux rembourrés étaient évidemment de rigueur et on s'activait pour déblayer les routes et les trottoirs afin de continuer à vivre coute que coute. Oui au final, été comme hiver, peu importait la saison, les citoyens tentaient vainement de ne pas se laisser emporter par le vent terrifiant et glacé du Nord du pays. La nuit reprenait de plus en plus rapidement ses droits sur le jour, surprenant celles et ceux qui continuaient de vaquer à leurs activités sans se soucier des mises en garde habituelles qu'ils pouvaient lire ou entendre dans les médias. Ce fut le cas également pour trois habitants qui se trouvaient à l'hospice au moment où une première bourrasque vint faire trembler les vitres, contraignant le personnel soignant à fermer tous les volets pour éviter le moindre accident. Les issues furent également condamnées tandis que la nature semblait vouloir reprendre ses droits au point de priver les personnes encore présentes et les quelques patients de chauffage, le froid menaçant finalement de s'engouffrer à tout moment.

PRÉCISONS ET EXPLICATIONS

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 23/08/2014
Âge : 29 ans
Missives : 80
Occupation : Employé des pompes funèbres/Embaumeur

Feuille de personnage
Dispo RP: 1/3
Son rêve: Pas encore fait
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Lun 9 Fév - 1:43

-Rose ou Mauve?

Dahud venait de s'adresser à la petite fille légèrement translucide qui regardait attentivement la façon dont le jeune homme s'occupait de son corps, y apportant la touche finale avant de la déposer dans le cercueil qui serait sa dernière maison terrestre. Il ne savait pas s'il était le seul à la voir mais cela ne l'empêchait pas de discuter avec elle et de suivre son avis lorsqu'elle lui désigna le ruban mauve qu'il noua dans sa fine chevelure brune d'enfant.

Une fois son travail terminé, Dahud nettoya tout ce qu'il avait utilisé pour l'embaumement de cette pauvre petite, prêt à rentrer chez lui pour se pelotonner dans sa chambre, la seule pièce isolée de la cabane qu'il habitait, après une longue journée de travail dans le sous sol de l'hospice qui tenait lieu de morgue pour Dodskalle, avec les fantômes pour seule compagnie. Et, une fois n'est pas coutume, le jeune homme n'avait le cœur à rien. Peut-être était-ce à cause de cette trop jeune petite fille qu'il avait dû parer pour ses funérailles, peut-être à cause de cette tempête de neige qui ne cessait pas et à laquelle il était fort peu habitué n'ayant pas d'habits suffisamment chaud ou sans trous dû à l'usure. Oui c'était sûrement à cause de cela et peut-être aussi un peu à cause de Göran et de la façon dont tout s'était terminé entre eux sans qu'il ne se doute de rien. Mais il ne voulait pas penser à cela maintenant.

Il rassembla toutes ses affaires, pressé de sortir d'ici, de rentrer chez lui et de prendre une douche pour chasser l'entêtante odeur de sang et de formaldéhyde qui lui collait à la peau. Sans perdre un instant, Dahud s'engagea dans le vieil escalier et entama la lente montée jusqu'au rez-de chaussée. Il y était presque arrivé quand une brusque secousse secoua les marches, l'envoyant contre un mur et manquant le faire dégringoler, avant que le jeune homme ne se précipite au dehors, regardant partout autour de lui pour comprendre ce qu'il venait de se passer. Les quelques personnes qui passaient devant lui avaient l'air paniqué et le hurlement du vent était parfaitement audible dans le couloir où il régnait un froid polaire. Il était plus que temps de prendre la tangente apparemment. Seulement, il se rendit vite compte que les portes et autres issues de l'hospice étaient closes, peut importait le nombre de fois où il secouait la poignée. Souhaitant savoir ce qu'il se passait, Dahud se dirigea vers une infirmière qui se trouvait là, portant un enfant frigorifié. Sans attendre un instant, il enleva sa veste et la tendit à le femme, tout en se mettant à grelotter.

-Qu'est ce qu'il se passe ? Pourquoi ne peut-on pas sortir ? Et qu'est ce qui a secouer le bâtiment comme ça tout à l'heure?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 06/09/2014
Âge : 28 ans
Missives : 319
Occupation : Fossoyeur de Dödskalle, le maniaque à la pelle, il creuse
DC : Noah et Saria, les étrangers

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il meurt après avoir supplié son frère jumeau, Kjell, de ne pas partir.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Mar 10 Fév - 19:26

Yngve n'était pas coincé ici.

Non, il savait précisément pourquoi est-ce qu'il se trouvait là. C'était la neige qui l'avait attiré jusqu'à l'hospice, le brun ayant son seul pull sur les épaules. Les autres étaient dans la pile du linge salle dont il devait s'occuper. Tout un tas de chose dont il devait s'occuper. Mais le froid le rappelait à l'ordre et Yngve faisait de son mieux pour déblayer les allées du cimetière avec sa pelle, obliger de trimmer deux fois plus que d'ordinaire afin de creuser. Hiver ou pas, la mort faisait son travail et les adieux restaient les mêmes à Dödskalle. Quoi qu'il en soit, le brun avait senti ce froid caractéristique dans ces os et il s'était extirpé de ses draps pour se diriger vers l'hospice de la ville, un endroit avec un beau chauffage et des corps à récupérer, la combinaison parfaite.

Yngve était caché dans le placard qui servait de réserve à médicaments. Enfin médicaments, c'était un bien grand mot, l'endroit sentait l'alcool à 90°C et le vomi à plein nez mais cela ne dérangea pas le moins du monde le fossoyeur qui fit craquer une allumette, grillant lentement sa cigarette. C'était le bon moment pour fumer semblait t-il. Yngve était plutôt fier de sa petite cachette et il réussit même à surprendre une des employées qui avait besoin du balais qui était à la droite du jeune homme. Elle sursauta et il lui offrit un sourire dément tandis qu'elle fuyait déjà. Rien d'autre que l'acolyte de la mort caché dans le placard, rien d'autre à voir. Yngve savait que des corps l'attendait mais il savait que tout ceci ne servait à rien, Dahud était en train d'effectuer son travail et Yngve s'était promis d'aller voir ça un de ses jours mais l'autre homme l'ennuyait profondément. Il le rangeait dans la même catégorie que Damian, les étrangers, et s'il avait pu, il les aurait écrasé avec son pouce tel des cafards, tiens d'ailleurs en parlant d'insecte... Un rampant passa au loin et Yngve eut un léger sourire avant de lui envoyer sa fumée de cigarette en pleine face, la bête fuyant bien vite alors.

Yngve finit par s'étirer au bout de quelques heures et il sortit de sa cachette. Il faisait toujours froid aussi et il ne fut même pas déstabilisé par le vent qui hurlait au dehors. Il cala une autre cigarette entre ses lèvres avant de lentement se diriger vers la sortie. Ou pas… Les sorties étaient condamnés.

"Ça mon cher ami ça s'appelle l'hiver, bienvenue en Suède." ne put s'empêcher de lâcher Yngve, tout sourire, fixant Dahud. Le brun prit appui contre le mur le plus proche, croisant déjà les bras. "J'espère que vous n'aviez rien de prévu ce soir, on ne risque pas de sortir avant un bout de temps. Et il faut croiser les doigts pour qu'on ait quelque chose à manger ou même de quoi se couvrir... Mais, priorité aux "patients" je suppose. "

_________________
blood on my lips.
Deep in the ocean, dead and cast away Where innocence is burned in flames A million mile from home, I'm walking ahead I'm frozen to the bones, I am...@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 05/08/2014
Âge : 27 ans
Missives : 332
Occupation : Propriétaire et gérante du restaurant de la ville

Feuille de personnage
Dispo RP: Dispo
Son rêve: Perdue dans le noir en hurlant le prénom de sa soeur.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Ven 13 Fév - 19:33



You're dead cold...cold as ice - Event n2


Putain de bordel de merde !

Le tintement métallique du couteau qui retombe sur le carrelage résonne dans la cuisine et provoque immédiatement le silence. Je repose le couvercle de la casserole de sauce au vin rouge que je suis en train de surveiller et me tourne lentement. Avant de me figer en contemplant le sang qui commence à goutter sur le sol. Mon regard remonte jusqu’à Emrik, crispé sur sa main qui est déjà poisseuse de sang. Oh non.

Les autres on continue !

Je m’approche de lui et le guide jusqu’au lavabo, rinçant la plaie à grande eau pour y voir un peu plus clair. Merde. Merde ça a l’air profond. J’attrape le torchon qui pend à mon tablier, et le roule en boule sur sa blessure, avant d’en attraper un autre pour maintenir le tout en place, serré autour de sa main.

Ok, on part pour l’hosto. On doit sûrement te recoudre, et je préfère qu’un médecin voie ça.

Je me redresse un peu et regarde mon second et mon commis.

Désolée les garçons mais vous allez devoir gérer le coup de feu seuls. Heureusement avec cette foutue neige je pense pas qu’il y ait masse de courageux pour venir traîner leurs fesses jusqu’ici. Tenez bon, je reviens bientôt. J’ai mon portable en cas de souci.

Je passe la doudoune d’Emrik sur ses épaules avant d’attraper ma parka et mes clefs et le guider jusqu’à la porte de service. Heureusement j’ai pris la voiture ce matin et elle est garée pas loin. Ma Volvo increvable qui passe partout. J’ouvre la porte à Emrik, arrondissant le dos sous cette neige qui tombe à gros flocons, et surtout sous ce vent terrible qui souffle à écorner les bœufs. Je me mets au volant et lutte pour garder la bagnole stable et sur la route. Putain, j’ai grandi ici, et de la neige, j’en ai vue, mais rarement autant, et un vent aussi violent. Heureusement j’ai l’habitude de conduire par des temps pourris, et je me gare sur le parking. Tellement de neige que je vois même pas les lignes. Tant pis, y’a urgence.

J’aide Emrik à sortir et je passe mon bras autour de son épaule pour l’aider à marcher sous ce foutu blizzard. Heureusement, à peine entrés, une infirmière le prend tout de suite en charge et l’emmène chez le médecin. J’envoie un texto aux autres pour les prévenir que tout va bien, et je commence à me mettre en chasse de la salle d’attente quand je vois une silhouette bien familière. Qui discute avec quelqu’un d’autre. Je m’approche, contente de voir un visage familier, quand je sens tout le bâtiment qui tremble. Wow, là ça devient carrément effrayant.

Hey Dahud !

C’est là que je reconnais la personne avec qui il était en train de parler. Yngve. Alors ça, les deux seules personnes dont je suis proche dans cette foutue ville, à part Damian, qui discutent ensemble à l’hosto.

Yngve ! Jsuis contente de te voir ! J’espère que tu vas bien !

Je m’approche de lui et le serre rapidement dans mes bras, tout comme Dahud. Et je désigne ce qui nous entoure d’un petit geste du menton.

Vous vous connaissez? Et...il…se passe quoi exactement ? J’ai ramené un de mes cuisiniers qui s’est coupé et là, on dirait que tout le monde flippe sévèrement. Vous en savez quelque chose ?

© night sky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
  

avatar

Erre ici depuis : 06/09/2014
Âge : 28 ans
Missives : 319
Occupation : Fossoyeur de Dödskalle, le maniaque à la pelle, il creuse
DC : Noah et Saria, les étrangers

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il meurt après avoir supplié son frère jumeau, Kjell, de ne pas partir.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Dim 22 Fév - 8:45

Yngve n'était pas du tout inquiet par toute cette situation. Des tempêtes de neige, il en avait déjà vu de son vivant. C'était la Suède, c'était Dödskalle, aucune raison de s'inquiéter pas vrai? Ils allaient passer la nuit ici le temps que le vent et la tempête passe et ensuite, ils rentreraient tous chez eux. Yngve avait de la chance car avec sa pelle et ses nombreux cadavres, il avait acquis le coup de main nécessaire pour enlever la neige de devant sa porte. Il en doutait pour les autres et puis... Beaucoup ne devaient pas avoir pris de précaution... combien de personnes seraient trouvées morte de froid? Dans tous les cas, Yngve aurait du travail.

Il fut tiré de ses pensées par la vision de Sanja. En temps normal, il aurait eu un sourire pour la brune mais son visage demeura indifférent et froid. Quelque part, il lui en voulait toujours pour sa proximité avec Damian. Il ne savait pas ce qu'il y avait entre eux, il s'en foutait, mais le fait de voir Sanja baisser sa garde en présence d'un parfait inconnu était suffisant. Elle était faible."Je vais... bien." lâcha t-il tout simplement, méprisant et condescendant au possible. Il la fixa un instant, avant de nouveau retourner son regard vers Dahud. "On ne peut pas sortir et puis je doute que vous ayez en vie de le faire avec le froid qui règne dehors. Mais tu devrais être habituée Sanja vu que tu es née ici." La voix d'Yngve était aussi glaciale que la neige et il haussa les épaules, se décollant du mur. Une des employés, la femme de ménage mais également infirmière à temps perdu de l'office, passa par là, sûrement pour aller voir un des "patients". Enfin... ici, on soignait les gens du mieux qu'on pouvait.

"Il faudrait qu'on se rende utile et qu'on voit si on a assez de provisions pour la nuit." Dit-il enfin rationnel au possible. "Au fait l'un d'entre vous à un téléphone portable, histoire de voir s'il en a du réseau? Ça pourrait être le bon moment pour appeler un être cher." Il eut un sourire à ces mots, lui n'avait personne à appeler mais il savait que cela ne pouvait pas être le cas des deux autres.

_________________
blood on my lips.
Deep in the ocean, dead and cast away Where innocence is burned in flames A million mile from home, I'm walking ahead I'm frozen to the bones, I am...@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 23/08/2014
Âge : 29 ans
Missives : 80
Occupation : Employé des pompes funèbres/Embaumeur

Feuille de personnage
Dispo RP: 1/3
Son rêve: Pas encore fait
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Jeu 26 Fév - 4:06

Un sourire éclaira le visage de Dahud face à l'entrée plus qu'étrange de Yngve qui venait de sortir d'un … placard apparemment. Dahud aimait bien le grand homme taciturne et franchement bizarre qu'il était amener à côtoyer assez souvent du fait de leur métier respectif. Et puis Dahud adorait l'agonir de questions et autres remarques, allant jusqu'à accompagner le Njut jusqu'au cimetière pour l'enquiquiner comme il savait si bien le faire. Avant qu'il n'ait le temps de lui répondre, Sanja s'approcha d'eux deux. Il se laissa embrasser par son ami et lui offrit un sourire rassurant ainsi que son bras. Même s'il ne l'aurait jamais avouer, il se sentait beaucoup plus rassuré en présence de deux personnes qu'il connaissait, des personnes qui avaient habités à Dodskalle toute leur vie, ou du moins qui y était né, et qui savait ce qu'il fallait faire lors de ce genre de situation. Parce que même s'il avait vécu en Russie pendant un certain temps, jamais il n'avait vu un tel amoncellement de neige dans toute sa vie. Il répondit à la question de la jeune femme avec son habituelle douceur.

- Oui nous nous connaissons. C'est inévitable du fait de nos métiers respectifs. Quant à ce qu'il se passe … les dieux ont l'air déchaînés ce soir.

Puis il se tourna vers Yngve qui venait de reprendre la parole. Il avait l'air calme et sûr de lui bien qu'une certaine froideur s'était glisser dans sa voix quand que l'embaumeur ne puisse se l'expliquer. Enfin, ce n'était pas comme si le fossoyeur était l'être le plus normal qui soit alors qui pouvait bien savoir ce qu'il se passait derrière les méandres de son regard bleu. Peu importait de toute façon car il avait l'air maître de la situation et Dahud n'était pas assez orgueilleux pour refuser son aide et son expertise. Il hocha donc la tête lors que l'autre homme suggéra de faire l'inventaire des prévisions et garda son sourire même lorsqu'il parla d'appeler des proches. Il sortit néanmoins son portable, un appareil démodé depuis longtemps et très peux cher, la seule chose qu'il avait pu s'offrir avec son maigre salaire. Il remplissait son rôle et c'était le plus important.

- J'ai le mien mais on ne peut pas dire que ce soit le top du top. Et il n'y a plus beaucoup de batterie. Mais il peut toujours vous servir. Personnellement, je n'ai personne à appeler.

Et c'était vrai, la seule personne de qui il avait été assez proche à Dodskalle ne souhaitait plus le revoir. Göran avait été très clair à ce sujet et Dahud ne pouvait que respecter son vœu.

- En plus des provisions, on devrait voir s'il y a assez de couvertures et de draps pour tout le monde, parce qu'il n'y a plus de chauffage ni rien et on ne va pas tarder à geler sur place si on ne fait rien.

Il se tourna vers les deux suédois puis tourna un regard songeur vers la fenêtre où s'étendait un paysage d'une blancheur virginale. Il murmura distraitement.

- Vous êtes sûr que c'est normal ? Parce que je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il y a quelque chose de malfaisant dans cette tempête … Et j'ai un mauvais pressentiment. Je ne saurais dire pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 05/08/2014
Âge : 27 ans
Missives : 332
Occupation : Propriétaire et gérante du restaurant de la ville

Feuille de personnage
Dispo RP: Dispo
Son rêve: Perdue dans le noir en hurlant le prénom de sa soeur.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Jeu 26 Fév - 21:41



You're dead cold...cold as ice - Event n2

J’avais sursauté en reconnaissant Yngve et Dahud, tous les deux en train de discuter dans un couloir de l’hôpital. Surtout que c’était vraiment l’endroit où j’avais l’habitude d’aller, encore plus depuis la mort de Saga. Je détestais les hôpitaux avant, mais depuis qu’elle est partie, c’est quasiment maladif. Surtout l’odeur qui flotte là-bas. Si j’avais eu le choix, j’aurais envoyé quelqu’un d’autre, mais c’est moi la patronne, et je dois m’occuper de mes gars. Au final, les croiser me rassure un peu. Au moins des visages familiers, des gens que j’aime beaucoup. Je les salue avec chaleur, contente de les voir, et je leur demande comment ils se connaissent histoire de pouvoir penser à autre chose. Même si je notai bien que Yngve était toujours aussi distant. Depuis qu’il m’avait vue au marché de Noël avec Damian… c’est comme s’il était…jaloux. Alors que dans ma tête, ce qui s’était passé dans la cuisine, quelques semaines plus tôt, c’était juste…une façon de se réconforter. C’est tout. Et qu’on attendait rien d’autre…

Co…comment ça on peut plus sortir ? Je suis arrivée y’a une demi-heure et…on a pu rouler. C’est une blague j’espère ?

Trop prise par l’angoisse à propos de mon cuisinier, j’avais pas vraiment pris le temps de me poser au moins cinq minutes. Alors oui, c’est vrai qu’il neigeait à gros flocons. Voire même à très gros flocons, mais après tout, c’est la Suède ! Je me rappelais des fois où il avait neigé tellement fort que les fenêtres du rez-de-chaussée étaient totalement bloquées, et qu’avec Saga on s’amusait à sauter par la fenêtre de nos chambres…
Mon cœur commença à battre plus vite en entendant le discours flippant de mon ami d’enfance.

Non mais les garçons, attendez. Attendez, c’est que de la neige ! Y’a pas…pas de tsunami ou de tremblement de terre, ou encore d’inondation. Ca va neiger fort, le chasse-neige va passer et on pourra rentrer chez nous ! Je…je peux pas, je peux pas rester…je peux pas rester ici…

L’angoisse était montée d’un coup à l’idée que je suis prisonnière de ces quatre murs, de l’endroit qui avait vu mourir ma sœur. Yngve parle de vérifier nos portables, pour appeler nos proches. Et je me rends compte que mes parents, je m’en fous…et que tous les gens que j’apprécie en ville sont là…à part Damian et Göran. Damian…ça m’étonne même que je pense à lui alors que je suis en train de flipper. J’inspire profondément et je tends le portable.

C’est…il a qu’un an et il marche. Allez-y si vous avez besoin de…d’appeler…

Sauf que mes mains se mettent aussi à trembler quand Dahud annonce qu’ils ont coupé le chauffage. Sans même y faire attention mes mains agrippent les avant-bras des deux garçons, et murmure d’une voix faible.

Mais…mais ils ont l’habitude du froid ! Et de… et de la neige alors pourquoi ils peuvent pas chauffer ? Je veux…je veux pas mourir ici… Je veux pas mourir ici comme Saga. Les…les garçons je vous en prie…je veux pas mourir là…Non…

Mon souffle se fait plus court alors que je sens déjà le coin de mes yeux se mouiller de larmes.

© night sky.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Missives : 31

Feuille de personnage
Dispo RP: Trop occupé à hanter la ville.
Son rêve: Il ne se réveille jamais.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Jeu 26 Fév - 22:49

Le cri strident du vent n'avait d'égal que la peur crispante de ses victimes emprisonnées aux quatre coins de la ville. Les âmes des morts de Dödskalle hantaient définitivement les lieux et peut-être était-ce pour cette raison que le sang de chacun commençait à refroidir dangereusement. Expirations glacées. Chaque souffle semblait ainsi comprimer un peu plus les poumons des patients, du personnel soignant de l'hôpital et des intrus qui n'auraient pas du se trouver là au même moment. Que Yngve, Dahud et Sanja tentent de se lancer en quête de provisions pour survivre, ils ne trouveraient pas grand chose à part de vieux biscuits rances déjà grignotés par les rats et des caramels mous laissés à l'abandon depuis le décès d'un vieillard du coin.

Il leur faudra donc fouiller dans les moindres recoins de l'hospice pour tenter de dénicher ce qui pourrait peut-être les sauver, à commencer par les lits laissés à l'abandon aux quatre coins de l'établissement. Attention à ne pas tomber sur la pile de linge sale encore tachée de sang ou sur les plateaux repas farcis de médicaments auxquels les patients n'auraient pas encore eu le temps de toucher... Les plus organisés trouveront peut-être :
Un vieille seringue. Qui sait ce qu'elle contient encore... (60 points)
Une boîte d'allumettes. Manquerait plus que la lampe à pétrole qui irait avec ou bien quelques bouts de cageots pour tenter de faire un feu. (120 points)
Une vieille scie à amputation. Ce genre d'outil absolument pas aiguisé qui pourrait être utile pour tenter d'ouvrir le cadenas d'une armoire... Ou la porte de sortie, par exemple. (170 points)
Quelques trouvailles qui pourraient s'avérer être de véritables trésors... Ou pas. Dans tous les cas, et même si tout le monde reste bredouille, l'hospice de la ville renferme bien d'autres secrets à commencer par la salle d'opération aux outils particulièrement douteux ou encore les cuisines...


PRÉCISONS ET EXPLICATIONS

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 06/09/2014
Âge : 28 ans
Missives : 319
Occupation : Fossoyeur de Dödskalle, le maniaque à la pelle, il creuse
DC : Noah et Saria, les étrangers

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il meurt après avoir supplié son frère jumeau, Kjell, de ne pas partir.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Ven 27 Fév - 19:23

Yngve avait roulé des yeux aux mots de Dahud. Il ne savait pas vraiment comment leur expliquer. Il ne pouvait pas prétendre ne pas être affecté lui même, il respirait lentement et il sentait le froid venir caresser sa peau. Presque pour l'enlacer. Non, ce n'était pas ce soir que Yngve devait danser avec la mort et certainement pas d'aussi prêt. Le fossoyeur savait qu'il n'allait pas mourir ici. La plupart des patients qui se trouvaient là vivraient certainement jusqu'au petit jour et au pire des cas, le fossoyeur était là pour les enterrer non? Il doutait que les quelques "soignants" encore présent est un plan d'urgence. Et puis de toute façon, ils devaient d'abord s'occuper de leur patient. Il n'y avait vraiment personne pour faire attention à eux, eux qui étaient en bonne santé. Yngve tourna son regard de la porte, clairement inaccessible, pour poser ses yeux sur Sanja. Il connaissait ce bruit si caractéristique et cet air, il l'avait déjà vu alors qu'il se rendait sur la tombe de sa soeur. Est-ce qu'elle allait vraiment pleurer maintenant? Il ne comprenait pas vraiment d'où venait cette soudaine panique, elle avait passé de nombreux hiver ici, elle savait comment marchaient les choses.

"... Bon. Je crois qu'il est temps de réfléchir."

Yngve avait dit cela en tapant dans ses mains. Mon dieu, il aurait dû rester enfermer dans son placard, là au moins il aurait eu une chance d'échapper à ceci. Malgré sa profonde aversion pour Sanja en ce moment même, il enleva sa veste et la posa sur les épaules de cette dernière. Il accueillit le froid sur ses bras nus avec un sourire, Yngve se baladait dans le plus simple des appareils les trois quarts du temps, il avait l'habitude de l'air frais qui venait lacérer sa peau et sa gorge, lui donnant l'impression de vouloir l'étouffer. Non, vraiment, Yngve savait qu'il n'allait pas mourir ce soir. Il ne pouvait pas mourir sans son jumeau et rien que pour ça, il savait que le froid allait l'épargner. C'était logique, son heure n'était pas encore venue. Il caressa l'épaule de Sanja et recula, croisant les bras sur sa poitrine.

"Tiens Sanja, je peux t'assurer que tu ne vas pas mourir ici, ça dehors là... Ce n'est rien, c'est juste l'hiver en Suède, comme dit Dahud on a juste besoin de trouver de quoi trouver se couvrir et à manger... D'ailleurs, il me semble qu'il y a des couvertures dans les placards."


Ceci étant dit, Yngve fit quelques pas dans l'autre direction commençant à fouiller dans l'hospice. Lits vides, et odeur de sang et... qu'est-ce que c'était que ça? Quelqu'un était mort récemment? "Charmant." commenta le fossoyeur, poursuivant son inspiration. Il ne vit rien d'intéressant enfin pour lui, il ignora les pansements et autre bouteilles de désinfectants... Mais sa main finit par se refermer sur quelque chose de plus intéressant. Brillant, dangereux, létal... Yngve revint vers les deux autres, la scie à amputation dans ses mains. Il avait un sourire un peu trop joyeux pour que cela soit signe d'une bonne soirée.

"C'est bien mieux qu'une couverture non? Et puis si jamais un de nous à les pieds gelés, je saurais quoi faire..."

Et le pire dans tout ça, c'est qu'il était sérieux.

Yngve Angsar achète la scie à amputation facePoints retirés

_________________
blood on my lips.
Deep in the ocean, dead and cast away Where innocence is burned in flames A million mile from home, I'm walking ahead I'm frozen to the bones, I am...@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 05/08/2014
Âge : 27 ans
Missives : 332
Occupation : Propriétaire et gérante du restaurant de la ville

Feuille de personnage
Dispo RP: Dispo
Son rêve: Perdue dans le noir en hurlant le prénom de sa soeur.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Ven 6 Mar - 14:39



You're dead cold...cold as ice - Event n2

Je sursaute violemment quand Yngve frappe dans ses mains, me tirant un peu de la panique dans laquelle je me trouve. Oh la vache. Oh la vache c’est pas vrai…Pourquoi ? Pourquoi c’est à moi que ça arrive… Je hoche lentement la tête quand je l’entends dire qu’on doit réfléchir et se concentrer. Ouais. Ouais c’est ça. Oui, on va faire ça.

J’inspire profondément et je tente de me calmer un peu. De me raisonner. Et c’est là que je vois Yngve ôter sa veste et la poser sur mes épaules. Je pose mes yeux sur lui. Pourquoi est-ce qu’il fait ça ? Surtout qu’il avait l’air de m’éviter depuis qu’il m’a vue avec Damian au marché de Noël. Et il vaut mieux pas qu’il sache qu’on…s’est embrassés, lui et moi, le soir de Noël alors qu’il passait la soirée à la maison…

Avec une douceur qui m’étonne il me caresse l’épaule, et je sens mes tremblements se calmer un peu. Je suis toujours pas rassurée, j’aime toujours pas cet endroit, mais… c’est bien le dernier endroit au monde où j’aurais envie d’être mais…sentir qu’Yngve prend les choses en main a un côté rassurant. Je lui fais confiance, et…je le crois quand il me dit qu’on sortira de là en un seul morceau.

Oui…d…D’accord. Ok. Je…te crois. A…allons-y ! Mais tu peux…garder ta veste Yngve. Je…j’ai pas froid…mais…merci…

Mon cœur bat toujours vite, et j’ai l’impression de tenir à peine sur mes jambes, mais je les suis alors qu’on commence à inspecter une première salle, vide de ses patients. Alors qu’on marche, je prends mon portable, et sans même y réfléchir j’ai envie d’envoyer un message à Damian, pour le prévenir, et pour lui demander s’il va bien. Mais toujours pas de réseau. Je le range, restant sur leurs talons. Quelque chose me dit qu’il faut absolument pas que je les perde de vue. Que je dois rester avec eux si je veux traverser la nuit.

Je fronce les sourcils en voyant Yngve faire mumuse avec une scie à amputation qu’il a dégotée dans un placard.

Yngve, s’il te plaît…arrête avec ce genre de vannes…j’ai suffisamment la trouille comme ça…

L’odeur me soulève le cœur. La même odeur qui empestait mes narines toutes les fois où je venais voir Saga ici, où je restais de longues heures près d’elle, jusqu’au moment où… Je pose ma manche devant mon nez, pour tenter de camoufler l’odeur, pendant que j’examine un autre placard. Je trouve une boite d’allumettes, que je leur montre en la secouant un peu.

Moi j’ai trouvé de quoi faire un feu, au cas où…

Et je la glisse dans la poche de ma parka. En ouvrant le placard d’à côté, je saute presque de joie en voyant quelques couvertures sagement empilées.
Les garçons ! Les garçons venez voir !
Je les attrape et en lance une à chacun, prenant la dernière pour la mettre sur mes épaules. Je désigne ensuite la sortie d’un geste du menton.

Et si on allait vers les cuisines ?

Ptet que là-bas on pourra se chauffer en faisant brûler les cuisinières, et trouver de quoi manger…Et surtout…ça me rappellera mon restaurant, et pas ce mouroir qui me fait tellement flipper.

© night sky.


Sanja achète la boite d’allumettes. — Points retirés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
  

avatar

Erre ici depuis : 23/08/2014
Âge : 29 ans
Missives : 80
Occupation : Employé des pompes funèbres/Embaumeur

Feuille de personnage
Dispo RP: 1/3
Son rêve: Pas encore fait
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Jeu 12 Mar - 23:03

Dahud hocha la tête alors que Yngve parlait, décidant de lui laisser les rennes et de le croire. Après tout, il est était natif de Dodskalle, il connaissait sa ville et son pays sur le bougt des doigts alors il était bien plus judicieux de lui faire confiance malgré sa personnalité étrange et un peu effrayante. Et puis, dans ce genre de situation, où un risque de catastrophe était très probable, il valait mieux rester avec des personnes familières. Aussi il préférit sans remettre complètement au fossoyeur au sourire légèrement dérangé et à Sanja, bien que celle-ci n'avait pas l'air plus rassurée que lui même. Sans parler du froid mordant qu'il ressentait à travers sa simple chemise dans la mesure où il avait céder sa veste un peu plus tôt. Naturel ou pas, il n'était absolument plus habitué à un tel froid ayant vécu entre l'Amérique centrale, l'Afrique, l'Asie et l'Océanie ces dernières années, en partie en sa qualité de chercheur de reliques.

Sans protester, il se mit en marche derrière Yngve alors que celui-ci prenait la tête de leur petite troupe et qu'ils s'en allaient explorer l'hospice puisqu'apparemment ils étaient les seuls à y avoir penser. Tout en frissonnant de froid, il se mit à farfouiller un peu partout à la recherche de provisions, de couvertures ou de quoique ce soit qui pouvait servir et être utile pour braver cette tempête. Il poussa de côté les quelques flacons de médicaments vides qui trainaient dans le placard qu'il investiguait, ne tombant que sur de la poussière et quelques caramels depuis longtemps oubliés mais qu'il glissa quand même dans sa poche. On ne savait jamaiss et peut-être qu'un peu de sucre s'avèrerait utile et ce n'étaiit pas comme si cet enndroit était doté d'une caféteria,il n'allait pas dédaigner ce qu'il trouvait. Une fois l'inspection du placard terminé, Dahud s'en désintéressa au profit d'un autre sans faire attention à l'odeur ou aux draps maculés. Il était embaumeeur après tout et il connaissait cet endroit, il s'y était habitué.

Entendant Yngve revenir, Dahud se tourna vers ce dernier et un rire lui échappa face à la remarque et au sourire étrange de ce dernier, c'était de très mauvais goût de sa part mais il ne put s'en empêcher. La vision de ce grand dadais tenant la scie comme un jouet lui paraissait très comique. Il reprit ces recherches tandis que Sanja réprimandait Yngve pour son humour plus que douteux. Il l'écouta ensuite distraitement alors qu'elle leur faisait part de ses découvertes, attrapant la couverture qu'elle lui lançait sans y penser alors que son regard était attiré vers un objet brillant derrière un lit abandonné. Ni une, ni deux, il s'accroupit et s'en saisit. Une seringue. Il avait trouver une seringue, et pleine avec ça ! Le personnel de cet endroit était vraiment négligeant, voire dangereusement, mais peut-être que cela lui serait utile ? Il ne savait pas du tout ce qu'elle contenait mais on ne savait. Il se releva d'un mouvement souple et rejoignit les deux suédois.

-Bon je n'ai rien trouvé à part des caramels mous et cette seringue rempli avec je ne sais quoi. Ça peut toujours servir je pense non ?

Il se rapprocha ensuite de Sanja, hochant la tête face à ses paroles. Autant aller voir ce qu'ils pouvaient trouver en cuisine, il y avait plus de chance de trouver quelque chose d'intéressant que dans ce couloir c'était certain. Serrant sa couverture autour de lui, essayant de ne pas faire attention au tissu rêche, Dahud leur fit donc part de son avis tout en offrant son bras à Sanja. La dernière chose qu'il souhaitait était qu'ils soient séparés et un peu de contact humain ne serait pas de trop, seulement il ne se voyait pas proposer la chose à Yngve. Même si voir la tête que le fossoyeur aurait fait aurait été assez drôle.

Dahud S. O'Domhnaill a acheté une vieille seringue — Points retirés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Missives : 31

Feuille de personnage
Dispo RP: Trop occupé à hanter la ville.
Son rêve: Il ne se réveille jamais.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Sam 14 Mar - 21:05

Le froid semblait s'engouffrer par le moindre interstice, sifflant, toussant, crachant aux quatre coins de l'hospice, le souffle presque strident retentissant de manière désagréable aux creux des oreilles de ceux qui arpentaient les couloirs du bâtiment. Les cuisines. Sage idée pour se réfugier sans doute. Des couteaux, des torchons. Mais là, derrière la porte de la chambre froide, sans doute encore plus glacée que le reste de la pièce, un nuage de fumée qui semblait vouloir s'échapper de ce frigo à taille humaine. Le brouillard se répandait lentement, dangereusement, et quiconque aurait eu l'audace de l'inhaler se serait soudainement vu pris de vertiges et de nausées violentes.

Pourtant, il faudrait bien se résoudre à ouvrir cette maudite porte car les gonds de cette dernière commençaient à trembler désespérément, une voix provenant de l'intérieur ne cessant d'appeler les trois acolytes en renfort. " Hjälp ! Snälla, hjälp... " Pas question de laisser périr celui ou celle qui suppliait en secouant cette porte, pas vrai ? Yngve avait sans doute eu raison de se saisir de cette scie d'amputation, seul outil qui parviendrait peut-être à faire céder la poignée de la chambre froide, et la seringue de Dahud aiderait peut-être à apaiser les souffrances de la pauvre victime... Quant aux feux de la gazinière, ils étaient tous couverts d'une épaisse couche de gel. Mais vite, il n'y avait pas un instant à perdre, la fumée se répandant dans la pièce, menaçant tout ceux qui s'y trouvaient... Y compris la voix qui se mettait maintenant à hurler depuis la fameuse chambre froide.


PRÉCISIONS ET EXPLICATIONS

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 06/09/2014
Âge : 28 ans
Missives : 319
Occupation : Fossoyeur de Dödskalle, le maniaque à la pelle, il creuse
DC : Noah et Saria, les étrangers

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il meurt après avoir supplié son frère jumeau, Kjell, de ne pas partir.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Dim 15 Mar - 16:00

Il n'avait pas saisi la couverture que lui avait lancé Sanja, se sentant très bien comme ça. Le froid, même ce froid ci, ne le dérangeait pas. Yngve laissait l'air frais passer à travers lui et le paralyser brutalement et il continuait de fixer les deux autres, roulant des yeux à leurs trouvailles. Peut être qu'il aurait pu piquer sa seringue à Dahud et dire à Sanja de garder précieusement ses allumettes ou alors de les lui filer afin qu'il allume la cigarette qui traînait probablement dans la poche arrière de son jean. Cependant, il demeura silencieux, les doigts refermés autour de la fameuse scie, s'y accrochant comme si sa vie y dépendait. "Les cuisines... Je doute qu'on trouve quoi que ce soit mais prions pour une boite de conserve ou deux et peut être un chauffage qui fonctionne encore?" Il posait la question alors que le petit groupe se dirigeait en direction des fameuses cuisines. Yngve n'avait pas particulièrement faim mais il se doutait que les deux autres étaient plus douillets et qu'en plus des couvertures, il leur faudrait un repas chaud et un endroit ou s'installer confortablement et attendre la fin de la tempête. Il n'avait pas vraiment ce genre de préoccupation et il était très bien avec sa scie. Certes, elle n'avait absolument rien à envier à sa pelle qui dormait paisiblement au cimetière mais tout de même...

Yngve s'avança dans les cuisines, ouvrant une ou deux casseroles qui traînait là avec sa main libre, sans prêter attention au brouillard. Épais et dangereux, le fossoyeur inhala profondément alors qu'il passait devant la chambre froide et il dut s'arrêter car soudainement le monde tanguait. Yngve porta une main sur son visage, là tout contre son front, se demandant pourquoi la pièce avait l'air... différente. Ses pieds semblaient s'enfoncer dans le sol et il chancelait. "Bordel de putain de... merde. merde." Sa voix était un murmure et il tenta de se raccrocher à un plan de travail, manquant de tomber sur le sol. La scie lui échappa des mains et sans se soucier des deux autres, il jura encore, encore et encore. Ses genoux trouvèrent le sol et il respira encore, profondément et innocemment , essayant de reprendre ses esprits et ce fut avec des doigts fébriles qu'il partit à la recherche de sa scie. Au moment même où ses doigts se fermaient sur cette dernière, il entendit cette voix de malheur.

"Hjälp ! Snälla, hjälp... " 

Maintenant qu'il s'en rendait compte, la voix chantait depuis plusieurs minutes même, il était juste trop con et trop désorienté pour remarquer tout ceci. "Mon dieu qu'il se taise." lâcha le fossoyeur en se relevant le plus lentement du monde. Y avait-il quelque chose de pourri dans l'air? Yngve en avait l'impression, il avait mal au ventre et une furieuse envie de rendre le déjeuner qu'il n'avait jamais pris. "TAIS TOI." lança Yngve, hurlant sans vraiment sans rendre compte. Le peu de force qu'il lui restait, il l'utilisa pour donner un coup de pied fulgurant dans la porte qui tremblait. Le brun avait plus de force qu'il n'y paraissait, il soulevait des cercueils pour vivre. Il ramassait des cadavres et il tenait toujours sa scie dans sa main droite. Sauf que le brun n'avait même pas remarqué qu'il tenait la scie de la mauvaise façon et que la lame avait commencé à profondément entailler la paume de sa main.

Et alors que la voix criait, le sang d'Yngve commençait à se répandre sur le sol, goutte après goutte.

_________________
blood on my lips.
Deep in the ocean, dead and cast away Where innocence is burned in flames A million mile from home, I'm walking ahead I'm frozen to the bones, I am...@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 05/08/2014
Âge : 27 ans
Missives : 332
Occupation : Propriétaire et gérante du restaurant de la ville

Feuille de personnage
Dispo RP: Dispo
Son rêve: Perdue dans le noir en hurlant le prénom de sa soeur.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Jeu 19 Mar - 15:24



You're dead cold...cold as ice - Event n2


Je déteste cet endroit. Du fin fond de mes tripes. Trop de mauvais souvenirs, trop d’heures passées à lui tenir la main, à la veiller, à la faire manger, à la laver, à l’habiller, parce que je ne supportais pas que quelqu’un d’autre que moi le fasse. Rien que l’odeur de désinfectant qui y traînait me collait la nausée. Heureusement, malgré la panique ambiante, et ma panique perso, j’étais pas seule, et j’étais rassurée d’avoir les garçons avec moi. Ces grands gaillards, presque les seules personnes qui tenaient à moi dans ce trou perdu. Eux, Tim et surtout…Damian. J’espère qu’il va bien, lui aussi. Qu’il est sagement enfermé dans son appart, à mater une série ou un film, ou à regarder un match de foot une bière à la main. Surtout que j’ai pas une miette de réseau ici, et je peux ni prendre de ses nouvelles, ni lui donner des miennes.

Enfin, l’important pour l’instant, c’est pas d’aller me blottir dans ses bras et fermer les yeux en respirant son parfum, mais c’est d’arriver à survivre à cette nuit de cauchemar, dans cet asile que je supporte pas. On s’éloigne de la pièce où on a trouvé couvertures et quelques outils, cherchant les cuisines.

Ouais…rien que ça, ça serait pas mal !

Enfin on trouve les cuisines, après avoir erré dans les couloirs déserts. Mais merde…Ils sont où, tous ? Hein ? On dirait…on dirait qu’on est seuls ici ! Yngve ouvre la marche et j’entre à sa suite, Dahud sur mes talons. Je commence à inspecter la pièce, quand d’un coup je vois Yngve qui chancelle et se tangue, s’appuyant sur le comptoir.

Yngve ? Yngve qu’est-ce qui se passe ?

Je m’approche de lui et pose ma main sur son épaule, avant d’être prise d’un vertige. Wow. Wow qu’est-ce qui se passe ? Ma tête commence à devenir lourde, et je sursaute à peine quand j’entends sa scie retomber lourdement sur le carrelage.

Y…Yngve…Je me sens…je me sens pas bien…

Je me retourne quand d’un coup, on tambourine. Je peine à bouger, à faire le point sur ce que je vois, ce qui est autour de moi. Et je mets une seconde ou deux à réaliser.

Quelqu’un…quelqu’un est…quelqu’un est coincé dans la chambre froide ! Il faut…il faut le sortir de là !

Sauf qu’au lieu de l’aider, je l’entends s’énerver, pester, et finalement hurler à la voix de se taire.

Yngve il est coincé là-dedans ! On doit sortir de là !

Sauf qu’il semblait loin, trop loin. Perdu. Sans même remarquer le sang qui commençait à goutter sur le sol. Mon cœur commençait à tambouriner dans ma poitrine, et une violente nausée m’envahit. C’est un cauchemar. Un vrai cauchemar… Je veux pas…je veux pas rester là. Je veux…je veux sortir. Je veux sortir de là… Je tente de respirer, de me calmer, et j’avance ensuite vers Yngve.

Dahud…on…on doit lui prendre la scie et aller aider…ce pauvre type qui est là-dedans…Aide…aide-moi…

Je tends la main vers Yngve et la pose sur le manche de la scie.

Je vais te prendre ça, et aller scier le cadenas…d’accord ?



© night sky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
  

avatar

Erre ici depuis : 23/08/2014
Âge : 29 ans
Missives : 80
Occupation : Employé des pompes funèbres/Embaumeur

Feuille de personnage
Dispo RP: 1/3
Son rêve: Pas encore fait
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Sam 21 Mar - 1:44

L'atmosphère lugubre et le froid mordant, qu'il ressentait malgré la couverture sur ses épaules, commençait vraiment à avoir raison de l'optimisme habituel de Dahud qui ne désirait plus qu'une seule chose, se retrouver dans sa chambre, son sanctuaire bien au chaud au milieu de la cabane délabrée et mal isolée qu'il habitait. Qu'importe s'il devait garder ses gants pour utiliser sa cuisine, au moins il aurait froid chez lui, à l'abri et capable de se réchauffer avec une tasse de thé. Loin de cet endroit qui semblait lui voler son énergie et sa chaleur corporelle. Cependant il ne dit rien, se contentant de suivre Yngve et Sanja jusqu'à la cuisine.

Le froid présent dans cette pièce était encore pire, encore plus perçant que dans l'entrée mais cela ne semblait pas déranger le grand suédois plus que ça dans la mesure où il avait dédaigné la couverture et farfouillait à présent dans la cuisine en manche de chemise. Sanja ne tarde pas à entreprendre à son tour la fouille de l'endroit tandis que Dahud, lui, était intrigué par une espèce de brume qui semblait envahir la cuisine. Et alors tout se mis à tanguer et à tourner alors qu'il était prit de violents et soudains étourdissements et haut-le cœur. Il n'était pas le seul atteint apparemment, s'il en croyait ce qu'il voyait. Yngve venait de tomber à genoux, Sanja chancelait et une voix terrifiée s'élevait du frigo, hurlant à l'aide. Il entendit à peine les paroles que la jeune femme adressait au fossoyeur, gêné à la fois par le sifflement persistant dans ses oreilles, les nausées qui l'assaillait et qu'il tentait vaillamment de contenir, le froid mordant et ses pensées qu'il semblait incapable de rassembler. Il fallait … Il fallait … aider … aider … aider qui ? Le pauvre bougre coincé dans le frigo ou Yngve qui, il venait de le remarquer, semblait saigner abondamment alors que Sanja tentait de lui prendre la scie qu'il avait trouvé, sans voir apparemment le sang qui coulait sur le sol.

-Sanja … f... fais attention … Il … Il est bl... blessé.

Il s'approcha tant bien que mal vers ses deux compagnons d'infortune, chancelant de ci de là et se laissa tomber à genoux près de Yngve, se joignant aux efforts de la brune pour défaire la prise du fossoyeur sans aggraver sa blessure. Et pendant ce temps, la voix continuait de hurler. Dahud se sentait de plus en plus attiré par cette voix et sans s'en apercevoir, il se releva, délaissant les deux suédois, pour se diriger vers la porte du frigo. Là, il tenta, avec des gestes incertains, de forcer le cadenas, incapable de mesurer l'inutilité de son action. Parce qu'il n'avait pas remarqué que la brume semblait plus épaisse à cet endroit et il était de plus en plus sous l'emprise de ses effets. Et la personne hurlait et hurlait et c'était déchirant et insupportable. Incapable de se retenir, Dahud se plia soudain en deux et se mit à régurgiter le yaourt qui lui avait servit de déjeuner et de la bile, jusqu'à ce que ses haut-le-coeur ne se tarisse. Les larmes aux yeux et étourdit, il tenta de reprendre le contrôle de lui même.

-Att … Attends. On essaie de .. de …. te sortir de là et ...

Seulement, il ne finit pas sa phrase. Si cela était dû à une exposition trop prolongée à la brume ou que celle-ci se soit épaissit, Dahud, prit d'un étourdissement plus puissant que les autres s'effondra sur le sol contre la porte du frigo, évanoui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 06/09/2014
Âge : 28 ans
Missives : 319
Occupation : Fossoyeur de Dödskalle, le maniaque à la pelle, il creuse
DC : Noah et Saria, les étrangers

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il meurt après avoir supplié son frère jumeau, Kjell, de ne pas partir.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Sam 21 Mar - 12:28

Le regard du fossoyeur s'était enfin attardé sur sa main. Sa paume était luisante de sang à présent, un sang d'un rouge profond, un sang qui était le sien. Qu'est-ce qui lui arrivait? Était-ce ici qu'il allait mourir? Coincé dans l'hospice à cause du froid? Non pas ici, pas comme ça. C'était sa ville, c'était sa Dödskalle, il n'avait jamais rien fait pour lui causer du tort, il s'était occupé des morts, bien sagement, bien tranquillement. On ne pouvait pas le remercier comme ça... Lequel de ses deux camarades d'infortune avait causé cela? Qui avait causé cela? Ou était-ce celui qui était coincé dans le frigo? Il avait les deux genoux à terre et son esprit dériva vers son jumeau, ses pensées une confusion sans nom qui le faisait balancer de l'intérieur.

Yngve était pris de vertiges sans vraiment s'en rendre compte. Il ne pouvait pas mourir de cette façon, il n'avait pas encore prononcé le nom de son frère jumeau et il ne pouvait pas mourir. Personne ne l'aurait comme ça, non personne. Noires, ses pensées l'étaient devenues et à la voix douce de Sanja, il releva le regard, presque comme possédé. Que disait-elle? Son regard vitreux passa de Sanja puis à Dahud, leur mots ne faisant pas vraiment de sens. "Non." lâcha t-il dans un suédois profond, le peu qui lui restait de voix, il l'utilisait à cet instant. "Non." répéta t-il encore au mot de Dahud. De sa main libre il repoussa du mieux qu'il pouvait Sanja, avant de se reculer vers un autre coin de la cuisine. Non. Non. Est-ce qu'il réalisait qu'il était à moitié chancelant et à moitié en train de répandre son sang sur le sol de cette cuisine? Dahud s'effondra dans un bruit sourd et toussant, Yngve se retourna vers son maigre corps puis sur Sanja.

"Voilà ce qui arrive aux étrangers dans cette ville, voilà, et celui qui est coincé va mourir ici Sanja, il va mourir ici et ton cher Damian sera sans doute le prochain. Tu veux ma scie? Viens la chercher!" Il cracha sur le sol, dépité, en colère et délirant, avant de commencer à s'avancer, toujours à genoux, vers la porte de sortie de la cuisine. Mais non, Yngve devait suivre les règles du jeu ce soir et il regarda dépité, la brume à ses pieds qui lentement envahissait tout.
Plus d'espace, plus d'air... plus de lui?

_________________
blood on my lips.
Deep in the ocean, dead and cast away Where innocence is burned in flames A million mile from home, I'm walking ahead I'm frozen to the bones, I am...@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Missives : 31

Feuille de personnage
Dispo RP: Trop occupé à hanter la ville.
Son rêve: Il ne se réveille jamais.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Dim 22 Mar - 22:16

Le vent n'avait pas cessé de siffler au dehors, la neige cristallisant le bâtiment, le givre couvrant dangereusement les vitres au point de menacer de les fissurer. Mais le fléau le plus à craindre ne se trouvait pas à l'extérieur. Le nuage de fumée s'épaississait dangereusement, obstruant petit à petit la vision des habitants qui tentaient de s'extraire de cette situation. Dahud fut donc le premier à succomber, son corps inerte gisant sur le sol des cuisines, inconscient. Yngve s'écroula à son tour, enroulant ses bras autour de sa scie pour que personne ne vienne lui arracher, le sang se glaçant littéralement dans le creux de sa main. Sanja fut la dernière à faillir, luttant vainement avant de sentir son corps se mettre à trembler de manière incontrôlable, réalisant que la voix dans la chambre froide s'était tue elle aussi avant de ne plus être capable de lutter, son corps rencontrant le carrelage avec violence.

Mais Dödskalle n'avait pas dit son dernier mot. Non. Dödskalle n'allait pas en rester là.

Yngve émergea le lendemain matin, sagement blotti au creux de son lit, complètement nu, une simple égratignure salissant sa paume. Particulièrement fatigué, ses mouvements semblaient ralentis et il était souvent pris de vertiges. Dahud s'éveilla également dans ses draps, faible et les yeux marqués par de terribles cernes. Une nausée insupportable le clouait à son matelas et son estomac ne semblait plus capable de garder quoi que ce soit. Sanja finit aussi par ouvrir les yeux, bien à l'abris dans sa chambre, une migraine martelant son crâne endoloris, fiévreuse et pâle comme la neige.

Rien ne laissait croire qu'ils avaient pu se trouver à l'hospice dans la nuit, la couche épaisse de neige se trouvant à l'extérieur prouvant effectivement qu'ils n'avaient pas pu se déplacer depuis plusieurs heures. Tous avaient d'ailleurs la certitude de ne pas avoir mis le nez dehors et d'avoir simplement rêvé ce qui s'était passé la nuit précédente, se disant tous malades à cause des chutes de température récentes. Ce rêve semble néanmoins bien étrange, presque réel, et parait même porteur de vérités, exactement comme ceux que les habitants font au bout de sept ans...


PRÉCISIONS ET EXPLICATIONS

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 06/09/2014
Âge : 28 ans
Missives : 319
Occupation : Fossoyeur de Dödskalle, le maniaque à la pelle, il creuse
DC : Noah et Saria, les étrangers

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il meurt après avoir supplié son frère jumeau, Kjell, de ne pas partir.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Mer 25 Mar - 21:49

Il ne s'était pas senti tomber. Yngve avait finit par fermer les yeux et par plonger dans la brume et s'évanouir. Il avait encore sur les lèvres la colère sans nom qui s'était emparée de lui alors qu'il vociférait des menaces à l'adresse de Sanja. Et puis plus rien. Sanja, Sanja... Non il s'en souvenait encore. Le brun avait de nouveau ouvert les yeux et il avait fait face à son amie de longue date. Et elle hurlait, pourquoi diable était-elle en train d'hurler? C'était les flammes, les flammes que le brun aimaient tant qui étaient la cause de tout ce mal et... puis plus rien. Yngve rouvrit les yeux une nouvelle fois les yeux, mais pas à l'hospice et pas près de Sanja ... Non. Ses yeux se posèrent automatiquement sur des choses familières.

Sa fenêtre, ses rideaux, sa commode, ses chaussures au pied de... son lit. Il était chez lui. Il était retourné chez lui, non... avait-il seulement quitté son lit? Le brun tenta de se lever mais le mouvement fut trop brusque pour lui et le souffle coupé, il s'accrocha à son oreiller, fermant les yeux. Il avait de nouveau des étoiles devant les yeux et tout allait beaucoup trop vite. Son corps était tellement lourd, tellement lourd, pourquoi? Pourquoi? Cette question lui martelait le crâne et Yngve porta ses mains à ses tempes, les massant légèrement pour tenter de se souvenir. Il se rappelait de l'hospice, de Dahud, de Sanja... Sanja. Il avait encore rêvé d'elle après ce scénario d'horreur dans l'hospice. Rêve ou réalité? Yngve ouvrit les yeux pensif. Il était chez lui. Comme s'il avait passé la nuit ici, comme si c'était une journée comme les autres. Le fossoyeur murmura un simple non dans sa langue maternelle avant d'ouvrir les yeux. Il fallait qu'il vérifie quelque chose. Lentement, il se leva. En vérité, cela lui prit dix minutes pour se lever et dix minutes supplémentaires pour rejoindre la fenêtre et trois pour l'ouvrir. Le constat était là. Une épaisse couche de neige bloquait tout, y compris sa porte d'entrée. Il n'avait pas pu sortir. Cette pensée en tête, Yngve se gratta la barbe presque rassuré.

Et seulement là, le fossoyeur remarqua la cicatrice qu'il avait à la paume. Oui, là, au creux de sa paume, comme si... comme si cette fameuse scie lui avait en effet déchiré la peau. Oh...

Yngve fixa sa main pendant près d'une minute avant d'éclater de rire.
Purement et simplement.

_________________
blood on my lips.
Deep in the ocean, dead and cast away Where innocence is burned in flames A million mile from home, I'm walking ahead I'm frozen to the bones, I am...@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Missives : 31

Feuille de personnage
Dispo RP: Trop occupé à hanter la ville.
Son rêve: Il ne se réveille jamais.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    Dim 29 Mar - 20:11

La neige et le froid avaient repris possession de ce qui leur appartenaient. Dödskalle. Tous les habitants se réveillaient à présent pour constater les dégâts de la nuit précédente. Une épaisse couche de neige, de plusieurs centimètres, bloquait les accès au dehors et rendait toute activité impossible. Le vent sifflait, toujours aussi fort et toujours aussi meurtrier et la ville était plus silencieuse que jamais. Un silence quasi religieux que rien ne pouvait briser et la ville paraissait encore plus triste et encore plus vide. Vide de tout, vide de toute espoir et vide de toute âme semblait-il. Dödskalle avait presque disparu sous le blanc et pour un quelconque spectateur extérieur, cette ville ne serait apparu sur aucune carte.

Le maire de la ville se réveilla aussi pour constater l'ampleur de la tempête. Il passa quelques coups de fils, demandant de l'aide d'Överleva mais la déblayeuse ne pourrait pas venir dans leur petit ville avant au moins le lendemain. En attendant, il n'avait qu'à rester au chaud et profiter de son jour de repos. Le maire fronça les sourcils, ne sachant pas apprécier le conseil qui lui était donné. Le repos n'était pas quelque chose qui était permis ici… après tout, chose qu'il savait tous, les rêves avaient toujours un goût amer.

Toujours.


Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ◆ You're dead cold... Cold as ice.    

Revenir en haut Aller en bas
 

◆ You're dead cold... Cold as ice.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» Apsoline | It's too cold tonight, for angels to fly. (TERMINÉE)
» It's too cold outside for angels to fly [PV Gryfi] || Fini ♪
» Cold war Commander

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hospice-