AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dans ma tête y'a un blizzard - Damian A. Beauchamp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
  

avatar

Erre ici depuis : 23/10/2014
Âge : 31 ans
Missives : 157
Occupation : Journaliste
DC : Adrian <3

Feuille de personnage
Dispo RP: Dispo
Son rêve: Les cauchemars c'est pour les enfants.
Relations:
MessageSujet: Dans ma tête y'a un blizzard - Damian A. Beauchamp   Jeu 23 Oct - 10:55



Damian Arthur Beauchamp
❝ ft. Chris Evans ❞


ϟ PERSONAL ID ϟ
Nom : Beauchamp ✞ Prénom(s) : Damian Arthur ✞ Date de naissance & âge :31 ans, né le : 14-06-1980. ✞ Lieu de naissance & nationalité : La Nouvelle-Orléans, pur américain bien cajun. ✞ Arrivée en ville : Depuis peu. ✞ Occupation : Journaliste, baby ! ✞ Orientation Sexuelle : Hétérosexuel. ✞ Situation matrimoniale : Célibataire. ✞ Groupe : Landat





ϟ DEATH IS IN THE AIR ϟ


✞ Votre rêve : Les cauchemars c'est bon pour les enfants. J'ai cessé de me souvenir de mes rêves depuis un sacré moment déjà, je me réveille, le matin, j'ai le museau collé à l'oreiller, les cervicales douloureuses mais rien d'autre. Pas de reste de rêves ou de cauchemars en tout genre. Vous trouvez ça triste ? Oh c'est pas bien grave, ça m'empêche pas de dormir personnellement. Alors ouais quand on me parle de rêve prémonitoire, je rigole doucement. J'ai vécu au milieu des prêtresses vaudous qui m'assuraient qu'elles pouvaient lire mon avenir dans les entrailles d'un alligator... Alors excusez-moi, mais j'ai un peu de mal à croire que l'on puisse voir l'avenir dans ses songes. Il n'y a que les enfants qui rêvent de ça.

✞ Dödskalle : Que dire... ? Il fait froid. Mais genre, vraiment trop froid. A tel point que je suis sûr que la pluie n'existe pas ici, il doit pleuvoir des glaçons. Enfin quand il ne neige pas bien sûr. Bon ok j'exagère sûrement... Mais par rapport à ma Nouvelle-Orléans natale, je vous assure qu'ici, c'est l'enfer glacé. Sinon... Bon. Les gens ont pas l'air méchants, hein, mais je doute que l'article de ma vie m'attende. Un sujet sur les beautés de la Suède, sur son patrimoine et sa vie.. Quelle idée à la con. Enfin de base je visais pas cette ville en particulier, mais avec mes notions plus qu'approximative en suédois, j'ai réussis à me perdre dans ce bled.

✞ Traits de caractère : Je ne suis pas l'archétype du chevalier dans son armure, mais je m'en rapproche. Un peu. Vaguement. Première chose à savoir, je déteste mon deuxième prénom, du coup, je préfère que les gens ne l'apprennent jamais. Ensuite je suis très, mais alors, très irritable lorsque mon genou droit me fait souffrir. Sinon j'adore passer des après-midi devant des midnights movies un peu ringard ou alors à lire des comics. Je suis salement accro au café et parait que fumer est une sale habitude, mais ça ne m'empêche pas de le faire de temps à autres.





ϟ MEET THE PLAYER ϟ
Pseudo : Andréas —  Âge : J'suis un vieux pirate de 20 ans — Code du règlement : Ok by Noah — Déjà un compte dans le coin ? : Aucun, j'suis nouveau o/ — Où avez-vous connu le forum ? : Sanja... — Un commentaire ? : Whisky, Cigarettes & Sirènes.



© Crédits : coccy, Moose, eden, JEKYLL&HYDE.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 23/10/2014
Âge : 31 ans
Missives : 157
Occupation : Journaliste
DC : Adrian <3

Feuille de personnage
Dispo RP: Dispo
Son rêve: Les cauchemars c'est pour les enfants.
Relations:
MessageSujet: Re: Dans ma tête y'a un blizzard - Damian A. Beauchamp   Jeu 23 Oct - 10:55




Live and Let Die...
❝ Si tu t’sens glisser y’aura des mains pour te rattraper. ❞


L'enfance. Wow, y'a toujours presque trop de choses à dire et si peu de temps. Alors allons-y. Je suis né au sein d'une famille de cajun à la Nouvelle-Orléans. La vie dans le bayou, bercé par la cuisine épicée, les crevettes en ragoût, et le vaudou. Oh rien de palpitant, je me battais pas avec des alligators ou quoi hein… Disons juste que le truc le plus exotique de mon enfance, c'est le créole que je parlais avec mes parents. Au grand damne de mes professeurs, qui voyaient cet héritage baver avec un peu trop d'aisance dans mon anglais. J'ai toujours dis qu'un peu de français, ça pouvait pas faire de mal. Les demoiselles adorent ça et je dois avouer que ça donne toujours un certain charme. Mais bon. Y'a pas que l'accent à la française qui aide. J'ai donc eu une enfance paisible, certes ma famille était pas immensément fortuné mais, avec l'aide d'une bourse, j'ai pu entrer dans le lycée de mon choix. Et là… À moi les joies du lycée : les fêtes, les filles, le foot… Bref l'insouciance de la jeunesse. Oui, et surtout : l'équipe du lycée. C'est grâce à mes talents de quaterback que j'ai décroché ma bourse. Ouais je sais, la grande classe. Mais j'avais tout pour en être un : grand, athlétique et avec un bon lancé. Celui dont toutes les équipes rêve. Et j'étais pas mauvais en plus. Promis à un grand avenir que mon entraîneur disait. Bon pour la NFL. Et j'y croyais. Je me voyais, futur quaterback des Saints de la Nouvelle Orléans. Tout semblait tracé pour moi, jusqu'à ce fameux match.

Il faisait froid ce jour là, même pour le climat. Le match avait débuté depuis une bonne demi-heure avant que la pluie, certes fine, ne se décide à tomber. Je me souviens que je ne voyais presque rien au travers de mon casque, la pluie trempant autant mon maillot que ma peau. On est presque à la fin du match. Un seul lancé et tout était bon. Un lancé et le match était plié. Le coup de sifflet de l'arbitre retentit. Je prends position. Extension du bras, je m'apprête à lancer. Je ne vois pas le linebacker ennemie passer notre ligne de défense. En appui sur ma jambe gauche je sens mes muscles se tendre et là… Bam. La montagne de muscle me fauche sur la gauche, me plaquant avec brusquerie, ses deux bras puissants serrant fermement ma taille. J'en perds le souffle et m'écroule, retombant sur mon genou droit. Le craquement est épouvantable, plus que le cri de douleur qui suit. L'os se brise net tandis que ma chair se déchire. Ce fut le dernier match que j'ai joué de ma vie. La suite… Est franchement désagréable à raconter. Je ne pouvais plus marcher pendant les deux mois qui ont suivit. La douleur était telle que je ne pouvais pas marcher, je n'arrivais même pas à poser le pied par terre. Je devais me gaver d'anti-douleur pour ne pas devenir dingue. J'ai eu ensuite des mois et des mois de rééducation, ne serait-ce que pour réapprendre à marcher, à courir, à rester debout. Un enfer. Les doses de médicaments diminuaient mais la douleur non. J'avais mal, mal de voir l'ignoble cicatrice sur mon genou, mal de voir mes rêves s'évanouir à cause d'une putain de fracture. J'en devenais malade à en crever, j'avais l'impression de ne plus rien avoir, de n'être plus personne. J'étais perdu, j'avais mal et plus aucun avenir. Normal.

Me voyant dépérir, ma famille essayait de me faire changer de voie, chose qui fut facilité par la perte de ma bourse. Incapable de payer les frais, l'établissement me renvoya pour me placer dans un autre établissement, public, bien moins cher. Vous vous demandez certainement comment j'en suis devenu à faire des études de journalisme ? Pour une raison presque stupide. Un pote à moi voulait me faire changer d'air, me disant, allez viens tu vas t'éclater, c'est des cours du soir, et y'a plein de superbes nana. Plus je refusais, plus il insistait. Alors au bout d'un moment j'avais finis par accepter. Mais étrangement, ce qui me fit y retourner, ce ne fut pas les nombreuses filles du cours, mais bien les cours en eux-mêmes. Ouais étrangement, ça me plaisait. Alors j'y retournais, autant que possible.

Une fois diplômé, je me suis décidé à entrer dans une fac de journalisme, et autant être honnête avec vous, ça n'a pas été facile. Les concours étaient serrés et les places limités, mais j'ai finis par être pris. Bon fallait que je bosse le soir après les cours et les week-ends pour payer mes frais d'inscriptions, mais j'étais prêt à sacrifier ça pour réussir. C'était pas aisé mais après cinq années, voilà que j'avais ma carte de presse dans la poche, prêt à parcourir le monde, mais la vie n'est jamais aussi simple.

Je pensais que tout serait plus simple, mais la dure réalité m'est vite retombé dessus. On devient pas un grand journaliste aussi rapidement. J'ai d'abord été pigiste dans des petits journaux insignifiants, peinant à boucler les fins de mois, avant de finalement me faire embaucher dans journal un peu plus grand. Pas la grande gloire, mais au moins j'avais de quoi finir les mois. Même si bon, le patron est un sacré… Comment dire ça poliment… ? Un coyote. Je bosse pour lui depuis des mois, et le mec continue de m'appeler le "Cajun". Comme si c'était la seule chose qui me définissait. Que je sois cajun… À chaque fois ça me fait lever les yeux au ciel. Bref. Un jour il m'aborde et il me claque un retentissant "Eh, Damian, t'es bien cajun non ? Bah alors dans le fond t'es un peu européen, non ?" Ça sentait le piège à des kilomètres, simplement parce qu'il m'appelait par mon prénom. J'aurais du mentir ou inventer une excuse, mais non, comme d'habitude, j'ai été honnête alors j'ai répondu : ouais j'suis cajun, je baragouine un peu de français et mon créole est correct, pourquoi ? J'aurais du me taire. Sincèrement. "Ouais, ouais créole, français, on s'en fout. Du coup, la Suède tu pourrais y aller et t'en sortir ? De toute façon, c'est des européens aussi." Honnêtement je suis resté sans voix quand j'ai entendu ça. C'est pareil ? Attends, ils parlent suédois là-bas, pas français. En plus j'y connais rien moi à l'Europe. J'y ai jamais mis les pieds. "Mais t'inquiète pas, avec tes origines tu vas te débrouiller." La preuve que non. Mais bon, comment refuser quelque chose de si gentiment demandé ? Surtout quand ça vient de votre patron.

De toute façon personne ne voulais de cet article. Un reportage sur la Suède, sa situation économique, sa culture bref, le truc bateau à mort. Le genre de sujet qui fait passer l'auteur pour un idiot. Mais bon. Fallait que ça tombe sur moi. Vous savez combien de temps il faut pour faire New-York/Stockholm ? 9 heures. 9 heures de vol. Alors imaginez les faire en classe économique avec une patte folle. L'enfer sur terre. Mais le mieux, c'est l'arrivé. Voyez, je n'ai connu que le climat presque tropical de ma Nouvelle-Orléans natale, la neige, le froid et tout… Je connais pas. Alors ouais quand j'ai vu le temps à la descente de l'avion, j'ai cru mourir. De la neige et tout… Oh non. Je vous jure avoir passé quatre pulls les un sur les autres, et avoir toujours aussi froid. C'est comme si plus je mettais de vêtements, plus j'avais froid, un cauchemar.

La question qui subsiste désormais, c'est… Comment je suis arrivé dans cette toute petite ville de Dödskalle, et bien… Vous allez rire. Mais le but de l'article c'est de montrer la diversité du pays, pas de rester à Stockholm, alors j'ai loué une voiture, pris une carte plus ou moins exacte et à moi l'aventure. Seulement grâce à mon sens de l'orientation et mon suédois des plus mauvais j'ai finis par débarquer au milieu de nul part, complètement perdu avec une voiture à sec et une furieuse envie d'aller me mettre au chaud. Bienvenue Dödskalle, la ville du froid et des gens qui se moquent de mon accent.





© Crédits : coccy, Moose, eden, JEKYLL&HYDE.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 05/08/2014
Âge : 27 ans
Missives : 332
Occupation : Propriétaire et gérante du restaurant de la ville

Feuille de personnage
Dispo RP: Dispo
Son rêve: Perdue dans le noir en hurlant le prénom de sa soeur.
Relations:
MessageSujet: Re: Dans ma tête y'a un blizzard - Damian A. Beauchamp   Jeu 23 Oct - 11:08

Tu es là, tu es là, tu es là!!!

Trop contente de t'avoir convertie encore une fois, et à être arrivée à te traîner ici!

J'ai hâte de te lire, et surtout, j'ai hâte de jouer avec toi!

Bon courage pour ta fiche chouchou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
  

avatar

Erre ici depuis : 23/10/2014
Âge : 31 ans
Missives : 157
Occupation : Journaliste
DC : Adrian <3

Feuille de personnage
Dispo RP: Dispo
Son rêve: Les cauchemars c'est pour les enfants.
Relations:
MessageSujet: Re: Dans ma tête y'a un blizzard - Damian A. Beauchamp   Jeu 23 Oct - 12:01

Tu es une vile tentatrice voilà tout angel
Bref, je suis aussi impatient de pouvoir RP avec toi o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Âge : 28 ans
Missives : 920
Occupation : Ancien homme de main & homme à tout faire, facteur de Dödskalle
DC : Yngve l'amoureux des cadavres et Saria, l'amoureuse de la propreté.

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il ne l'a pas encore fait, il est en ville depuis trois ans.
Relations:
MessageSujet: Re: Dans ma tête y'a un blizzard - Damian A. Beauchamp   Jeu 23 Oct - 13:55

Un autre Chris dance hihi
Bienvenue sur le forum n'hésite pas si tu as des questions ^^
et comme je disais à Sanja, tu es prioritaire sur l'avatar pendant la rédaction de ta fiche, si tu as besoin d'un délai supplémentaire, en plus de la semaine réglementaire, il suffit de nous laisser un petit mot ici ou de nous envoyer un MP pour nous prévenir
(L'irl avant tout hein  zen )
dans tous les cas bonne rédacton chef

_________________

And if you say run, I'll run with you
It's the little story of a guy I know, who had a dream, and fell in love. He got close to his dream, almost touched it, and he burnt his hands. And he got a woman and she died in his arms...



House Diesbach:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 23/10/2014
Âge : 31 ans
Missives : 157
Occupation : Journaliste
DC : Adrian <3

Feuille de personnage
Dispo RP: Dispo
Son rêve: Les cauchemars c'est pour les enfants.
Relations:
MessageSujet: Re: Dans ma tête y'a un blizzard - Damian A. Beauchamp   Jeu 23 Oct - 14:34

Eh merci autre Chris xD
Ok je n'hésite pas une seule seconde si j'ai la moindre question o/
Je vais essayer de boucler ça au plus vite, histoire de pas trop faire traîner tout ça. ^^
Merci à toi en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Dans ma tête y'a un blizzard - Damian A. Beauchamp   Jeu 23 Oct - 19:27

bounce pumpitup Un sceptique dance
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche ! j'ai hate de lire quand tout sera fini dance2
Revenir en haut Aller en bas
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Missives : 258

Feuille de personnage
Dispo RP:
Son rêve:
Relations:

MessageSujet: Re: Dans ma tête y'a un blizzard - Damian A. Beauchamp   Jeu 23 Oct - 20:11

lejd våldsman
❝ félicitations, tu es officiellement validé(e) ❞


Bravo à toi, te voilà très officiellement validé. Tu fais maintenant partie de la vénérable troupe des Dödskalliens et tu as gagné le droit de venir errer avec nous dans cette charmante ville suédoise !


Avant de commencer, pense bien à faire toutes les choses importantes :

- recense ton avatar dans ce sujet.
- si ton personnage a déjà fait son rêve, merci de nous signaler les circonstances de sa mort ici même.
- pour demander un logement, c'est par là et pour recenser ton métier c'est par ici.
- pour les fiches de liens (qui sont facultatives) ou les demandes de liens, c'est dans ce coin-là.
- pour demander des RPs ou faire un récapitulatif de tes sujets en cours, rendez-vous par ici.
- dans tous les cas, pense bien à compléter ta fiche de personnage qui se trouve sous ton avatar et que tu peux générer directement depuis ton profil.
- pour en savoir plus sur le système de points mis en place sur le forum, clique ici.
- n'oublie pas non plus qu'il faudra recenser ton personnage tous les mois !

Et le conseil du maire pour monsieur le journaliste,
afin de faciliter ton intégration au forum et dans la ville, prend bien soin de lire l'intrigue en cours sur le forum ici et n'hésite pas à poser des questions en cas de besoin.
L'event touche à sa fin mais tu peux toujours le lire ici ...

En attendant, toute l'équipe administrative de YODO te souhaite la bienvenue et te souhaite de passer d'agréables moments par ici. Après tout, les rues de Dödskalle sont réputées pour être calmes, pas vrai ?...

© Crédits : coccy, Moose, eden, JEKYLL&HYDE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yodo.forumactif.org


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dans ma tête y'a un blizzard - Damian A. Beauchamp   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans ma tête y'a un blizzard - Damian A. Beauchamp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans ma tête y'a un blizzard - Damian A. Beauchamp
» Blizzard chie dans le paté, et tente de le filer à bouffer !
» Une nuit dans le blizzard. Cauchemard ou début d'un rêve ? [Médée]
» Quand le blizzard souffle, les hommes courbent l'échine [pv: Diarmaid Delwyn]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations validées-