AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ◆ Drowning is not an option.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Missives : 258

Feuille de personnage
Dispo RP:
Son rêve:
Relations:
MessageSujet: ◆ Drowning is not an option.   Lun 22 Sep - 18:50


Drowning is not an option.


Je dois bien avouer que j’ai perdu l’habitude. J’ai oublié à quel point cela était exigeant de passer plusieurs heures assis face à une vulgaire feuille blanche en espérant trouver les mots justes pour rassurer les rares habitants qui peuplent encore les rues de ma ville natale. Ce n’est pas comme si c’était particulièrement nécessaire ou fréquent de se livrer à ce genre d’exercice par ici. À Dödskalle, pas besoin d’élections puisque que je suis le seul à me présenter à chaque fois qu’il est l’heure de se rendre dans l’isoloir. Je ne sais même pas si nous possédons encore des urnes, au cas où un autre fou viendrait à vouloir récupérer les clés de la ville.  

J’ai tout de même fini par réussir à aligner quelques mots pour obtenir un discours plus ou moins potable. C’est un peu écrit à la dernière minute, mais dans le fond, qu’importe, je me suis toujours dit que la sincérité venait dans l’urgence. Un soupir m’échappe. Parfois il m’arrive d’imaginer à quoi ma vie aurait pu ressembler si la mort n’avait pas choisi de venir l’empoisonner dès mon premier cri. Et depuis qu’elle a frappé plus sauvagement encore que d’ordinaire, ou plutôt depuis qu’on cherche à la provoquer, il me semble primordiale de rassurer la population et d’éviter ce genre de… Débordement. Je ne sais pas ce dont la faucheuse est véritablement capable et en toute franchise, je ne veux pas l’apprendre. Alors peut-être qu’en attendant une opportunité de pouvoir reprendre le dessus, il ne serait sans doute pas plus mal de faire profil bas et de se montrer plus docile.

J’aurais sûrement dû prévoir plus de chaises. Une trentaine, cela semble malgré tout raisonnable et plutôt réaliste. Après tout, je me doute que certains ne se risqueront pas à mettre le nez dehors et que les plus libres d’entre nous auront déjà quitter la ville. J’espère seulement qu’ils seront suffisamment nombreux pour qu'ils puissent ensuite faire un compte rendu de cette réunion aux absents.

Pour l’heure, je peaufine les derniers détails. Je fais les cent pas près du bassin vide qui me rappelle à quel point la vie a cessé d'exister ici depuis trop longtemps maintenant, en essayant au passage de ne pas prêter attention aux battements trop rapides de mon coeur dans ma poitrine. J’espère qu’ils répondront à mon appel. Je patiente jusqu’à leur arrivée. J’attends. Comme tout le monde ici finalement, il faut bien l'avouer.

Spoiler très important à lire :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yodo.forumactif.org
Invité

Invité

MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Lun 22 Sep - 22:52

Appuyée contre la portière, Elsa semblait dans ses pensées. Elle avait les cheveux détachés, comme souvent lorsqu'elle ne travaillait pas, et les yeux un peu plus sombres que d'habitude. L'homme à ses côtés secoua la tête, silhouette noire et indistincte. Pourtant, cela faisait un bon moment qu'Elsa ne l'avait pas vu de manière si détaillée, cet ami invisible. Il revenait lorsque la solitude était trop forte, que le suicide se glissait sous sa peau et sous ses draps en envie honteuse, bien plus terrible que tout désir charnel. Il revenait pour la sauver, la retenir, système de défense fictif de son propre cerveau. Peut-être parce qu'elle avait parlé à pas mal de gens récemment, plus que d'habitude et autrement qu'au boulot, oui. Parce que toute interaction normale lui faisait ressentir sa différence face à une vie épanouie qui ne pourrait être la sienne. Un fruit gâté, toujours accroché à la branche et regardant les autres en pleine floraison. Dans ce genre de cas mieux vaut être par terre, parmi les vers.

Il y avait encore peu de voitures dans la rue, sans son ami imaginaire la jeune femme aurait eu l'impression d'être seule au monde. Le tabac lui picotait la gorge mais elle ne pouvait s'en empêcher, comme un mécanisme d'autodestruction depuis sa soirée au bar avec Noah. Et puis, cela faisait du bien....

Une dernière bouffée, puis le mégot fut écrasé prestement sous son talon. Il était temps, n'est-ce pas ? A l'intérieur, ils étaient attendu. Elle bien sûr, d'autres surtout. Les perdus de Dödskalle... Juste le temps d'un frisson et d'un regard terrifié à l'idée de peut être bientôt se retrouver dans une petite foule, et Elsa entra.

Abandonnée depuis longtemps, la piscine était lugubre. Chaque bruit de ses talons semblait résonner en couperet de guillotine le long des parois carrelées, lui conférant peut être bien plus de prestance qu'elle ne possédait.

Le maire était là, évidemment. Elle le salua d'un signe de tête poli, réservé, et prit place sur une chaise. Le bassin vidé attirait le regard bien sûr, évoquant l'un des nombreux puits de l'Enfer de Dante. Elsa détourna la tête, attendant que d'autres personnes arrivent et peuplent la pièce des rumeurs de leurs conversation en attendant le discours.

Il faisait froid, à moins que ce ne soit elle. Aussi, gardait-elle son manteau bien resserré aux épaules, frissonnant malgré tout. Le moment était long, angoissant, le genre que l'on aime partager en fardeau avec quelqu'un pour s'apaiser. Evidemment, Elsa n'avait personne, étrangement même son ami imaginaire le plus fidèle s'en était allé, dès le moment où elle avait franchi les portes du lieu...

Revenir en haut Aller en bas
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Âge : 28 ans
Missives : 920
Occupation : Ancien homme de main & homme à tout faire, facteur de Dödskalle
DC : Yngve l'amoureux des cadavres et Saria, l'amoureuse de la propreté.

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il ne l'a pas encore fait, il est en ville depuis trois ans.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Mar 23 Sep - 8:09

Keir y serait très certainement allé.

Il y avait une certaine vérité dont Noah se foutait totalement derrière ces mots mais il devait avouer que l'annonce du maire avait eu le don de l'intriguer. En temps normal, le blond serait resté tranquillement chez lui ou même qu'il serait allé poser son saint derrière au comptoir de Lyov pour commander une bière et ignorer le reste que Dödskalle avait à offrir. Il avait beau dire à Tim que cette ville était belle et faire des plans avec ce dernier, il y avait des soirs où même lui n'avait pas envie d'essayer.

Mais il avait fait un effort, il était sorti de son habituelle torpeur, il s'était même habillé pour l'occasion et sa veste en cuir sur les épaules et ses pieds libres de toute entrave et la cigarette à la bouche, le bout brûlait même comme un indicateur qu'il respirait et qu'il était toujours en vie. Mais c'était tout, son esprit était vide et il n'espérait absolument aucun mot de réconfort de la part du maire. Noah l'admirait autant qu'il le trouvait ridicule, c'était presque... honorable de tenter de vouloir mettre de l'ordre dans quelque chose qui de toute façon n'en aurait jamais: la vie. Mais soit, la piscine ferait l'affaire et le blond poussa simplement la porte, ravi de constater qu'il n'était pas en retard. Peu était présent pour le moment mais il doutait bien que se petit nombre change en l'espace de quelque minutes.

Son regard se posa sur les chaises et Noah poussa un soupir avant de docilement se résigner à s'asseoir. Au moins il eut le plaisir d'identifier une tête connue, Elsa avait beaucoup plus de raison que lui d'être ici au final... C'était sa ville, peut être que Dödskalle avait plus d'attrait pour elle. On ne le saurait jamais. La brune tremblait et Noah n'hésita pas un seul instant à franchir la distance qui les séparait, posant sa veste qu'il venait d'ôter sur les épaules d'Elsa.

Alors que l'infirmière relevait le regard pour rencontrer ses yeux, Noah s'installa à côté d'elle, aussi discrètement que le lui permettait sa taille et son poids. "Ça a intérêt à être intéressant sinon on risque vite de s'ennuyer. Je n'ai pas vu de buffet de prévu à moins que ma vue me fasse défaut. Tu as déjà mangé? Tu veux aller grignoter un truc après ça?"Le blond avait dit ces mots juste pour Elsa, sur le ton de la conversation, à peine plus élevé qu'un murmure.

Donc oui, il n'était pas toujours un connard.

_________________

And if you say run, I'll run with you
It's the little story of a guy I know, who had a dream, and fell in love. He got close to his dream, almost touched it, and he burnt his hands. And he got a woman and she died in his arms...



House Diesbach:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Âge : 27 ans
Missives : 940
Occupation : Pianiste & compositeur
DC : Emrik & Eija.

Feuille de personnage
Dispo RP: 4 sujets en cours - Occupé
Son rêve: N'a pas encore fait son rêve, est en ville depuis environ un an.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Mar 23 Sep - 14:21

Il avait besoin de savoir. Il avait besoin d’obtenir des réponses lui aussi. Yngve avait bien tenté de lui en toucher deux mots mais Timothy s’était empressé de l’interrompre dans son discours en capturant ses mains dans les siennes et en lui faisant signe de ne plus faire aucun bruit. Il n’était peut-être pas prêt. Mais à force de faire la sourde oreille ou de refuser de voir la vérité en face, il repoussait sans doute le moment fatidique où il pourrait enfin reposer en paix. C’était une hypothèse qui pouvait paraitre absurde, mais une hypothèse tout de même.

Il s’était préparé comme s’il s’apprêtait à connaitre les derniers chapitres de son destin, comme si on allait lui annoncer exactement l’ordre dans lequel les évènements allaient se dérouler jusqu’à la fin. Timothy avait soupiré face au miroir avant de revêtir une veste bien épaisse, emmitouflé dans son écharpe, ses yeux bleus et ses boucles blondes permettant encore de l’identifier malgré son envie de passer inaperçu.

Beaucoup de visages lui semblaient familiers. Après tout, à force de croiser ces personnes au hasard dans la rue, il s’était habitué aux faciès de la plupart d’entre eux et il ne fut pas surpris de les retrouver dans le décor lugubre, froid, et inquiétant de cette piscine abandonnée. Il aurait probablement dû être rassuré par la vision du bassin vide, lui qui ne savait pas nager et qui avait toujours eu peur de l’eau, mais il n’en était rien. Peut-être au fond qu’il n’aurait pas du venir ? Qu’il se noierait trop profondément dans le discours du maire et qu’il n’en sortirait pas indemne ?

Timothy s’installa à l’écart, sur le dernier rang de chaises, à la place se trouvant être la plus proche de la sortie. Il pouvait apercevoir Noah, et la simple vision du grand blond le fit immédiatement rougir. Ils communiquaient pratiquement quotidiennement par écrit mais il ne savait pas encore s’il était capable de tenir une véritable conversation en sa présence. Peut-être pas ici, certainement pas maintenant. Il y avait aussi Elsa, la jeune femme qu’il aurait pu dessiner pendant des heures. Ne souhaitant pas interrompre leur échange, Timothy s’enfonça un peu plus dans son siège, le regard et la tête baissée en attendant l’heure fatidique, les poings crispés dans les poches de sa veste.  

_________________

Tim & Jerry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potterbird.livejournal.com
Invité

Invité

MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Mar 23 Sep - 16:45

Elle tressaillit, surprise, laissant ses yeux passer à plusieurs nuances d'océan avant de s'accorder à ceux de Noah. L'odeur de l'homme restait accrochée au manteau, celle de ses cigarettes, du cuir, et le parfum salé de la transpiration des combats. La veste était lourde, pesante, autant que l'ombre d l'allemand, mais elle tenait chaud.
La jeune femme lui laissa le temps de s'asseoir, cherchant dans sa gorge un « merci » plutôt qu'une envie de mordre d'animal terrorisé. C'était Noah, juste Noah, l'homme avec qui elle avait bu, qui l'avait fait danser. Qui lui tendait la main, plutôt que le poing.

 « Il n'y a jamais de buffet ou de pot d'honneur.... Je crois bien que Monsieur le Maire a rêvé qu'un jour il s'étouffait avec une cacahuètes ou des saucisses coktails. »

Le ton était sérieux, pince-sans-rire, la raison même pour laquelle on la prenait pour une idiote la plupart du temps, incapable de voir sous entendus et ironie cynique dans ses phrases. Elsa bougea un peu les jambes, les pliant et les dépliant, essayant de trouver une meilleure manière de s'asseoir. Elle était stressée et cela se voyait, possédant peu l'habitude d'avoir quelqu'un d'assis sciemment à côté d'elle et désirant faire la conversation.

 « Le restaurant sera pris d'assaut après la réunion... Personne ne voudra rester seul avec lui-même alors... C'est comme le bar. J'ai essayé de prévoir le coup et fait des courses. Vin, bière, pizzas surgelés et puis deux-trois dvds. Je pensais regarder la momie en fait.... »

Elle parlait beaucoup, elle parlait trop et pire encore : elle racontait sa vie comme une adolescente. Sa vie pourrie qui n'intéressait personne. La jeune femme baissa la tête, puis reprit conscience que Noah avait désiré qu'ils mangent ensemble.

Venez chez moi ? Il y aura assez à manger pour deux et...vous suivrez mes règles n'est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Sam 27 Sep - 9:49

Sigfrid entra dans le bâtiment avec toute la flegme qui le caractérisait. La piscine vide lui donnait une impression plus que glauque et le psychologue prit le temps d’observer le bassin vide. Qu’en penser ? Déjà, que la petite ville ne devait plus être aussi riche que cela. Dommage, nager de temps en temps aurait pu l’aider à se détendre. Comme beaucoup d’habitants, il avait reçu une invitation du maire dans son courrier. Longtemps, il s’était demandé s’il devait y aller ou non. Tergiversant jusqu’au dernier moment, l’homme avait finalement décidé d’occuper ses heures libérées par un patient récalcitrant en se rendant sur les lieux de la réunion. Peut-être l’y trouverait-il là ?

Balayant la salle du regard, il observa les autres. Il reconnut plusieurs visages, notamment celui de son facteur, Noah. Celui-ci était assis à côté d’une petite brune. Mieux valait ne pas les déranger. Non, il préféra se diriger vers la dernière rangée de chaises, non pas pour fuir au plus vite comme son patient mais plutôt pour avoir tout le loisir d’observer discrètement les habitants plus qu’étranges. Il y avait un genre de délire hallucinatoire dans cette ville. Une espèce de légende qui avait de quoi rendre dingues ceux qui y croyaient. Saluant son patient mutique, Sigfrid avança jusqu’au milieu de la rangée et prit place. Croisant ses jambes avec élégance et prestance, il sortit un petit carnet et un stylo. Ses observations lui permettraient peut-être de comprendre des éléments qui avaient pu lui échapper jusque là. Loin d’être un reporter, le psychologue savait que les gens disaient beaucoup de choses si l’on savait bien où regarder.

Déjà, le Maire semblait anxieux. Un tas de signes trahissaient le stress. Etait-ce la peur du public ? La peur de perdre son pouvoir ? Ou bien une si mauvaise nouvelle que tout le monde ressortirait de là pour s’enterrer vivant ou sauter dans le bassin vide ? Ils n’auraient peut-être pas dû prévoir cette réunion dans un tel endroit. Le nombre de suicides ici était plus élevé que la normal... Et c’était un peu offrir une magnifique opportunité pour une pauvre petite âme en détresse... Soucieux, le psychologue se tenait le dos bien droit. Attendant.
Revenir en haut Aller en bas
  

avatar

Erre ici depuis : 22/09/2014
Âge : J'ai tous les âges.
Missives : 11
Occupation : J'ai tous les métiers.
DC : J'ai toutes les identités.

Feuille de personnage
Dispo RP: Indisponible.
Son rêve: La liberté. Le mensonge. La mort.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Dim 28 Sep - 19:21

J'ai eu la chance d'avoir un rêve très détaillé.

Si détaillé qu'à l'âge de dix ans, je m'amusais à énumérer les détails, chose qui terrifiait ma mère à l'époque. Elle avait sur le visage la même expression que le jour de sa dernière heure, quand la maladie l'avait emportée. On ne se battait pas beaucoup dans ma famille et encore heureux... On vivait tout simplement. On vivait à Dödskalle et on respirait dans ses rues. Des amis? Ils étaient tous morts. Ma famille? Également. Je n'avais pas pris soin d'engendrer une quelconque descendance et je n'en voyais pas vraiment l'intérêt. J'avais bien vécu, bien au fin fond de la Suède, jusqu'à il y a peu, c'était moi qui m'occupait de tenir l'épicerie. Et puis, je m'étais fait vieux, trop vieux, mon oeil droit m'avait lâché. J'avais refusé l'opération car c'était plus qu'évident... Les signes se rapprochaient. Les signes de ma mort.

L'appel du maire de la ville m'avait fait doucement sourire, j'avais une trentaine d'années de plus que lui, le visage marqué et le dos courbé et pourtant... Je m'inquiétais moins que lui. Un jour il comprendrait qu'on ne pouvait pas échapper à la fatalité. Je parle trop, c'est presque l'heure. J'enfile mon beau costume, celui que mon père portait encore de son vivant, je mets sur mon nez des lunettes qui ne servent à rien vu que le monde m'apparaissait scindé en deux, avec un seuil oeil valide... tout était plus drôle. Canne dans la main droite, on avance lentement, droite, gauche. La piscine se trouve à quelques rues de chez moi, je prends mon temps, je ne suis pas pressé. Je pense aux tartines de pâté que ma mère me faisait, je pense aux soirées d'été passées dans le jardin avec mon frère à courir après les papillons, je pense aux jours de plus en court en hiver et la tristesse sur le visage de gens... J'ai bien vécu, ce soir... Je tire ma révérence.

On m'ouvre la porte et je dis merci, poliment. Le maire est là, ainsi qu'un petit groupe d'habitants... Je crois apercevoir les boucles blondes du pianiste, mais je peux me tromper, le facteur est là, même Elsa qui m'examine toujours à l'hospice. J'avance lentement, et je me trouve un siège près d'un visage  inconnu, enfin inconnu pour moi (SIGFRID), il a un carnet à la main et cela me fait sourire.

"Vous allez prendre des notes, ça va être une belle soirée vous savez. Agréable pour une dernière baignade, la piscine ne devrait pas tarder à se remplir."

Ma voix avait encore de l'écho, assez pour que ceux assis à cette dernière rangée (SIGFRID + TIMOTHY), m'entendent.

Une belle soirée en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Âge : 27 ans
Missives : 940
Occupation : Pianiste & compositeur
DC : Emrik & Eija.

Feuille de personnage
Dispo RP: 4 sujets en cours - Occupé
Son rêve: N'a pas encore fait son rêve, est en ville depuis environ un an.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Lun 29 Sep - 18:01

Comme à son habitude, Timothy observait tout et tout le monde, buvant la moindre parole qui pouvait parvenir jusqu'à son oreille, faisant en sorte de ne rien louper de cette soirée qui lui semblait importante pour tenter de comprendre exactement ce qui pouvait bien se passer dans cette ville. Il salua Sigfrid avec toute la discrétion qui le caractérisait, ne prononçant pas un mot, ses joues rougissant légèrement à l'idée que son psychologue puisse être assis à côté de lui dans un moment pareil. Il avait toujours eu la sensation que ces gens-là avaient la fâcheuse tendance de tout analyser, et il craignait d'être passé au crible en restant à ses côtés tout au long de cette soirée. Se dandinant timidement sur sa chaise, il se concentra sur autre chose, son regard se posant instinctivement sur la silhouette de celui dont la présence le rassurait sans doute davantage, mais qu'il n'avait tout simplement pas osé importuner.

Timothy s'était perdu l'espace d'un instant dans ses pensées, tant et si bien qu'il n'avait pas prêté attention au vieillard qui venait justement d'arriver et de s'installer non loin d'eux, sur une des chaises qui constituait le dernier rang. Seule la voix du vieil homme parvint à le ramener à la réalité, mais d'une manière si violente que Timothy manqua de se tordre le cou en tournant la tête vers l'habitant. Comment ça, se remplir ? Non non non, il n'en était pas question, la piscine devait rester vide, c'était primordiale. C'était même vitale. Le pianiste tenta de se convaincre que cet homme était sans doute fou et qu'il ne disait cela que pour effrayer la population, mais les battements trop rapides de son coeur commençaient à l'emporter sur sa raison.

Sans réfléchir davantage et songeant qu'il était sans doute trop tard pour faire marche arrière ou que les portes allaient bientôt se refermer derrière eux, Timothy se leva pour se mettre en sécurité, s'éloignant ainsi de la sortie. Mais quitte à choisir, il préférait s'asseoir sur le siège juste à côté de celui de Noah, s'installant une fois de plus sans prononcer le moindre mot pour ne déranger personne, baissant la tête en attendant que le maire leur fasse signe qu'il allait commencer son discours. Si Tim en avait eu la force, peut-être aurait-il glissé sa main dans celle de Noah, simplement pour lui faire comprendre à quel point il avait peur.

_________________

Tim & Jerry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potterbird.livejournal.com
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Âge : 28 ans
Missives : 920
Occupation : Ancien homme de main & homme à tout faire, facteur de Dödskalle
DC : Yngve l'amoureux des cadavres et Saria, l'amoureuse de la propreté.

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il ne l'a pas encore fait, il est en ville depuis trois ans.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Lun 29 Sep - 18:34

Au moins Elsa semblait voir les choses de la même manière que Noah. Cette charmante petite soirée serait très vite réglée et il pourrait retourner chez lui. Sauf si l'infirmière offrait mieux. Qui était Noah pour refuser un repas gratuit? Il n'était pas asocial à ce point-là et puis plus la peine de jouer les loups blessés devant elle, elle savait de quoi il était fait à présent. Ses yeux bleus s'attardèrent un instant sur Timothy qui venait de faire son entrée dans la piscine... Pour s'asseoir au fond bien entendu. Noah s'était d'avance dit qu'il ne le dérangerait pas, ils allaient se voir dans deux jours... Pas la peine d'en rajouter. Il écrasa enfin sa cigarette, répondant avec une seconde de retard à la proposition d'Elsa.

"Oh s'il y a de la pizza, je suivrais les règles, je serais sage, je vais même remuer la queue comme il faut..." Noah ponctua sa phrase par un rire, avant de s'étirer les jambes. Il manquait déjà d'exercice alors qu'il n'était là que depuis 5 petites minutes. "Vous pensez vraiment que ça va être ennuyeux à ce point?" Elsa était là depuis plus longtemps que lui, elle devait savoir si ce genre de réunion avait lieu. En tout cas, il n'était pas très nombreux, le maire allait s'en doute se lancer dans quelques minutes. Noah observa le bassin vide, pensif. Keir ne lui avait pas parlé d'une piscine mais au final... Keir ne lui avait pas dit grand chose. Il aurait été étonné de voir son cousin en citoyen modèle. Non, Noah était plus intéressé par la perspective de sa pizza dans quelques heures, ou dans quelques minutes. Il s'étirait encore quand il aperçut de nouveau les boucles blondes de Tim dans son champ de vision, ce dernier s'était décidé à changer de place visiblement. Noah lui offrit un sourire poli et il lança le plus négligemment du monde:

"Oh... Bonsoir... Peur de ne pas entendre dans le fond?"

Peut être que la soirée n'était pas perdue après tout.

_________________

And if you say run, I'll run with you
It's the little story of a guy I know, who had a dream, and fell in love. He got close to his dream, almost touched it, and he burnt his hands. And he got a woman and she died in his arms...



House Diesbach:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Lun 29 Sep - 19:15

Noah était calme, rassurant, se contentant de bouillonner de ses tempêtes habituelles et rien d'autre. La jeune femme crispa un peu les doigts, cherchant encore les réflexes d'une discussion normale, civilisée entre deux personnes. Le blond semblait content de l'invitation, bien que ne pouvant espérer plus q'un film et une pizza. Au fond il ne pouvait pas en être autrement car Noah n'avait rien à prendre d'elle. Pas avec les femmes plus jolies, plus sincères et surtout plus expérimentées de Dödskalle. Il y eut un petit moment de silence, Elsa ne savant quoi dire ou ajouter. Puis un bruit, des pas, une silhouette maladroite pour s'asseoir....

Timothy Carrington semblait perdu, c'est à dire encore plus que d'habitude. Il gardait les yeux bas, un réflexe qu'Elsa comprenait énormément, et cachait quelque chose entre la peur et la pensée. La jeune femme fouilla dans son sac à main, posant sans pudeur sur les genoux de Noah un sachet d'élastiques à cheveux, trois livres épais dont un grand format (oui, Elsa avait un grand sac) et ses clés de voiture. Une fois le terrain déblayé, l'infirmière trouva ce qu'elle recherchait: le petit sachet de bonbons à la menthe qu'elle gardait souvent sur elle pour tenir le coup entre deux repas. Avec simplicité pour ne pas se laisser dévorer par la gêne, elle en déballa un et, étendant le bras par dessus la carcasse de l'Allemand, le glissa dans la main de Timothy.

"Vous semblez en avoir besoin.... Noah prenez en un aussi, la cigarette vous donne une haleine de chacal"

Et voilà, à préent que la discussion avec le blond n'était plus simplement entre eux deux, Elsa redevenait la femme dure et cassante pour laquelle on la prenait toujours. Silencieuse, elle rangea à nouveau son fatras, libérant les genoux de Noah et rangeant sagement le sac sous sa chaise. Puis, curieuse, elle regarda en arrière.

La vision du psychiatre lui coupa le souffle un instant. L'homme de chair et d'os, un peu en retrait, évoquait par trop la silhouette imaginaire de l'Homme en Noir, le premier de tous ses amis invisibles. Devenait-elle folle pour de vrai, commençait-elle sérieusement à ne plus différencier fiction de la réalité?

Gênée, la jeune femme se leva, saluant les deux hommes pour les laisser entre eux, et alla un peu plus loin. Quelque chose allait se passer, mais quoi?
Revenir en haut Aller en bas
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Missives : 258

Feuille de personnage
Dispo RP:
Son rêve:
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Mar 30 Sep - 21:22

Je m'étais contenté de saluer poliment les habitants d'un signe de tête, gardant les mains derrière mon dos, restant maître de mes émotions afin de faire en sorte que mon stress ne soit pas trop contagieux. J'avais tout de même la sensation qu'il l'était bien malgré moi.

Quelques visages me semblaient familiers que d'autres, celui du facteur bien évidemment, mais aussi surtout celui de ce bon vieux M. Nyberg qui m'a vu grandir et qui a vu la ville se vider malgré tous mes efforts. Un regard en direction de mes adjoints, et les portes de la piscine municipale se refermaient alors dans un bruit froid et métallique, une quinzaine de minutes après l'heure de rendez-vous. Il me suffit simplement de m'éclaircir la gorge pour attirer finalement l'attention sur moi. Mon discours était prêt à être déclamé, mais dans le fond était-ce vraiment utile de me fier à ce que j'avais écrit ? Au dernier instant, sans doute pour donner l'impression d'être plus sûr de moi, je décidai d'improviser.

« Bonsoir à toutes et tous, et merci à vous d'avoir fait le déplacement. J'aurais espéré vous voir plus nombreux à répondre à mon appel, mais je compte sur vous pour transmettre mon message à celles et ceux qui n'auront pas pu être présents ce soir. Je vais vous le dire sans détour, il me semble que tout le monde ici aura envie que cela se termine au plus vite. Vous n'avez aucune inquiétude à avoir. Le tragique évènement qui s'est récemment déroulé sur la place principale est un cas isolé, celui d'un jeune homme dont l'appel au secours aurait du être entendu bien plus tôt. C'est une histoire sinistre, certes, et la police est en train de faire tout son possible pour tenter de comprendre le message qu'il a laissé derrière lui. Mais je peux vous assurer que vous êtes en sécurité et que la mort de cet habitant n'est lié à aucun phénomène surnaturel ou autre esprit du même genre... »

J'eus à peine le temps de faire une pause qu'une habitante se levait déjà, manquant au passage de renverser sa chaise.

« Vous mentez! Vous savez pertinemment que vous mentez. Tout le monde ici est au courant de cette histoire de rêves, ceux qui vivent ici depuis toujours le savent parfaitement. Alors qu'est-ce que vous attendez pour nous dire la vérité, hein? Un autre Sebastian? Une dizaine d'autres? Qui est-ce que vous protégez?  »

Elle ne me laisse pas le temps de répondre et les bavardages reprennent alors dans tous les sens sans que je puisse vraiment m'imposer, les protestations des uns et des autres rebondissant à l'infini contre les murs glacials de la piscine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yodo.forumactif.org
Invité

Invité

MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Mar 30 Sep - 22:26

La soirée promettait d'être longue, interminable malgré tout ce que Elsa avait pu en penser avant. Le blouson de Noah était resté sur ses épaules, la jeune femme prit note de ne pas partir avec, cela serait du plus mauvais goût. En attendant, elle ne frissonnait plus, pas même de peur, pas même de froid. Dans les rangées derrières, quelques uns continuèrent de chuchoter alors même que le maire prenait la parole. Tout le monde était inquiet, comme si les règles tacites de la ville menaçaient de leur échapper. Que leur resterait-il alors?

Elle ne comprenait plus rien, où voulait en venir le maire? L'homme n'avait pas vraiment eu le temps de s'expliquer, coupé par d'autres voix anxieuses. Mon dieu, n'avaient-ils donc pas suffisamment préparé cette réunion pour prévoir de tels débordements et trouver comment y parer? Elsa échappa un soupir, entourée par le bruit et la fureur de la ville. Bien sûr qu'ils savaient presque tous pour les rêves, et après? C'était comme à l'hospice, là où médecins et infirmières avaient des règlements implicites parfois, influençant les soins donnés. Un des plus vieux médecins du lieu était comme ça, et chaque jour semblait le mener au bord de la folie.

"Bande d'idiots....plutôt que de hurler, prenez le temps d'écouter"

Les mots, elle n'avait fait que les souffler entre ses lèvres, refusant de prendre part aux peurs et aux cris. La jeune femme détourna la tête, préférant se détacher de tout cela. Elle eut à peine un regard un peu plus appuyé sur le maire avant de finalement passer à autre chose. La mort, elle la connaissait: elle s'annonçait parfois par des rêves, mais hormis en cas de meurtres ou d'accidents impliquant une présence humaine, elle n'était pas de la faute des autres.

Dégoûtée du tumulte, elle plongea une main dans son sac pour en extraire un de ses livres chéris. Alors, faisant abstraction du bruit et des gens, Elsa fit tout simplement ce qu'elle savait faire de mieux: elle bouquina.

Après tout, elle n'avait rien à apporter au débat, et nul ne semblait vraiment jusqu'à la remarquer, elle la jeune femme silencieuse, un livre sur les genoux et une veste trop grande pour elle, sur les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Âge : 28 ans
Missives : 920
Occupation : Ancien homme de main & homme à tout faire, facteur de Dödskalle
DC : Yngve l'amoureux des cadavres et Saria, l'amoureuse de la propreté.

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il ne l'a pas encore fait, il est en ville depuis trois ans.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Jeu 2 Oct - 15:19

"Jte le pique." avait dit Noah alors qu'Elsa posait un élastique sur ses genoux, à la recherche de quelque chose dans son sac. Le blond ne savait pas quoi mais il avait trouvé une distraction parfaite pour ne pas fixer Timothy pendant plus d'une seconde et demie, chose qui aurait pu paraître étrange. S'attacher les cheveux. Ce fut suffisant pour qu'Elsa trouve enfin ce qu'elle cherchait et un maigre sourire vint orner son visage alors qu'elle tendait ce qui ressemblait à un bonbon à Timothy. "Il y en a pas pour moi?" Lança le blond, joueur.

Ce fut avant que le silence s'installe dans la piscine abandonnée, le maire prenait enfin la parole. Noah se sentait de retour à l'école et il n'avait pas franchement envie d'écouter... Surtout quand le maire n'apportait pas plus de réponses, il avait lu le journal de la ville comme beaucoup ici, croisé le Sebastian quelques fois en ville et voilà. Il suffisait d'un geste pour être renvoyé dans la catégorie des suicides, mais comprendre le message qu'il avait laissé... C'était plutôt clair non? Il disait merde à la mort en personne, même Göran et son équipe n'était pas incompétent au point de ne pas voir ça... Quand même? Noah aurait pu être celui qui avait coupé le maire, il aurait pu mais ses yeux bleus se posèrent immédiatement sur l'habitante qui parlait à présent, exprimant enfin la colère que certains ressentaient. Ils étaient tous au courant des rêves? Non, pas tous, cela restait toujours un mythe, un conte pour enfants, pour les petits curieux de la ville, comment croire une chose pareille? Même Noah avait eu du mal, si ce n'était pas Keir qui lui avait déclamé cette vérité, il ne l'aurait pas cru. Mais il n'en fallait pas plus pour que la salle s'emballe et il observa Elsa qui restait quand même la plus sensée.

Il l'envia un instant avec son livre, se tournant vers Timoty. "J'aurais dû faire la même chose je crois." Noah poussa un soupir, avant de regarder le jeune homme dans les yeux. Vu de la timidité du pianiste, c'était le dernier endroit où on s'attendait à le voir. Cela devait très certainement lui coûter beaucoup. Noah fit de son mieux pour lui offrir un sourire qui se voulait rassurant. "Ça va aller? Je sais que ce n'est pas ton genre les réunions publiques, à ce stade là, ça ne risque pas de durer très longtemps de toute façon, on pourra tous rentrer chez nous bientôt."

_________________

And if you say run, I'll run with you
It's the little story of a guy I know, who had a dream, and fell in love. He got close to his dream, almost touched it, and he burnt his hands. And he got a woman and she died in his arms...



House Diesbach:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Jeu 2 Oct - 19:56

Sigfrid tenait son style et son carnet et observait certes certains de ses patients mais aussi connaissances. La nature humaine était parfois fascinante... Notant quelques petites choses, il vit un inconnu s’assoir à côté de lui. Il le salua poliment mais voulut reporter son attention sur les convives. Malheureusement, l’inconnu en avait décidé autrement. Et pire... Il y avait quelque chose d’inquiétant dans ses propos. Fronçant les sourcils, Sigfrid l’observa. « A se remplir ? On compte la rouvrir ? ». La question pouvait sembler innocente mais le psy savait que parfois se faire passer pour un homme naïf permettait de laisser une personnalité se dévoiler. « Je suis Sigfrid et oui, je prends quelques notes. C’est lié à ma profession... ». Un sourire énigmatique aux lèvres, il attendit que l’autres se présente à son tour.

Il vit Timoty s’éloigner et le médecin ne se priva pas d’inscrire dans son carnet que son patient semblant vouloir être proche de la sortie venait de se rapprocher des autres. Il n’était pas si asocial qu’il pouvait en avoir l’air et ça, c’était un progrès en son sens. Mais il nota aussi son anxiété. Connaissait-il ce vieux qui venait les importuner ? Etrange. Il était parti vers Noah. Le facteur l’aidait-il à se sentir plus en sécurité ? Il avait tout du mâle dominant, fort et tous ceux qui semblaient fragiles se regroupaient auprès de lui. Un frisson lui parcourut l’échine. Et ce fut à cet instant qu’il vit Elsa s’éloigner des deux hommes. Elle aussi semblait anxieuse. Mais que se passait-il ? Il était témoin d’un effet de groupe... Bientôt, ils allaient tous prétendre voir des cadavres dans la piscine ! Si jamais les choses en arrivaient là, Sigfrid pensa qu’il allait être difficile de prendre toute la ville à sa charge...

Puis le maire prit la parole. Le psy l’écouta mais continuait d’observer les différents habitants, y compris le vieux. A la mention du suicide, il se tourna vers Elsa, puis Noah et Tim. Ils ne semblaient pas croire à cette thèse... Et une habitante se leva pour accuser le maire de mentir. Fronçant encore les sourcils, Sigfrid la détailla. Il lui faudrait son nom. Cette histoire de rêves, ça commençait à bien faire ! Voyant que la foule ne semblait pas se calmer, Sigfrid siffla pour attirer l’attention. « S’il vous plaît. Un rêve n’a jamais tué personne, je suis certain que Monsieur Le Maire fait tout son possible pour nous apporter des réponses. Et j’aimerai également entendre ce qu’il à dire ». Il salua Elsa, lui montrant que sa petite voix fluette avait porté plus loin qu’elle ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Âge : 27 ans
Missives : 940
Occupation : Pianiste & compositeur
DC : Emrik & Eija.

Feuille de personnage
Dispo RP: 4 sujets en cours - Occupé
Son rêve: N'a pas encore fait son rêve, est en ville depuis environ un an.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Sam 4 Oct - 2:40

Timothy avait timidement saisit le bonbon qu'Elsa lui tendait, lui souriant poliment, ses lèvres articulant un "merci" qui se voulait inaudible. Il tenta de ne pas prêter attention à Noah qui attachait ses cheveux et s'efforça de ne pas songer qu'il les préférait détachés ; il aurait sans doute l'occasion de lui faire part de tout ceci lorsqu'ils se retrouveraient en tête en tête dans les prochains jours. Pour l'heure, il se contenta d'enfuir le bonbon dans la poche de sa veste, le noeud dans son estomac l'empêchant de consommer quoi que ce soit.

Le maire prit alors la parole et Tim respirait enfin. Il était naïf, il l'était même sans doute beaucoup trop et les propos du maire étaient suffisants pour lui redonner espoir et pour le rassurer. Jusqu'à ce qu'une habitante se lève pour donner son avis sur la question, faisant sursauter Timothy qui ne s'attendait pas à ce genre d'intervention. Les remarques fusèrent alors dans tous les sens et le jeune homme n'eut de cesse de tourner la tête vers celui ou celle qui donnait subitement son avis, ne sachant plus vraiment quoi penser, ne comprenant strictement rien à cette histoire de rêve ou de superstition. De qui ou de quoi devait-il se méfier exactement ? Son sang ne fit qu'un tour et son coeur s'emballa. Pouvait-il encore fuir ?

C'est alors que son regard croisa celui de Noah et dans le fond, il sut que tout n'était pas encore perdu et qu'il était en sécurité. Au lieu de tenter de se faire entendre à son tour, Noah avait choisi de prendre les choses à la légère en faisant remarquer qu'il aurait du agir comme Elsa, mais aussi et surtout, il avait préféré rassurer Timothy qui n'était visiblement pas à l'aise. Le pianiste sourit avant d'hocher la tête, ses joues se teintant légèrement.

Mais il suffit d'un sifflement pour que Tim sursaute à nouveau, et dans la précipitation, sa main agrippa celle de Noah, cherchant l'origine de ce son avant de constater qu'il ne s'agissait que du psychologue qui cherchait à faire redescendre tout le monde sur la terre ferme. Apaisé mais toujours convaincu que les prochaines minutes allaient être les plus angoissantes de sa vie, il refusa de lâcher la main de Noah, évitant au passage de croiser son regard, priant pour qu'il ne le repousse pas et pour que le calvaire s'achève rapidement.

_________________

Tim & Jerry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potterbird.livejournal.com
  

avatar

Erre ici depuis : 22/09/2014
Âge : J'ai tous les âges.
Missives : 11
Occupation : J'ai tous les métiers.
DC : J'ai toutes les identités.

Feuille de personnage
Dispo RP: Indisponible.
Son rêve: La liberté. Le mensonge. La mort.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Sam 4 Oct - 22:15

Tout se passe comme prévu.

C'est bien, presque trop bien je crois. Pourtant il y avait bien un sourire sur mes lèvres après mon petit avertissement. Je n'avais pas à craindre qu'on mette ça sur le compte de la vieillisse, j'avais raison. Moi seul savais ce qui allait se dérouler dans les prochaines minutes et rien de tout cela ne m'affolait. Le maire prit la parole, à la seconde précise et en tant que représentant de la morale qu'il était, il tenta de rassurer les habitants, que pouvait-il faire de plus? C'était son rôle, il était ignorant mais cela restait tout de même son rôle de protéger tous ces habitants. Ils ne voulaient pas être sauvés, ils voulaient des réponses. Les esprits étaient agités et les coeurs meurtris, on parlait, on vociférait, on voulait savoir. L'homme assis à côté de moi (SIGFRID) tenta de calmer le jeu après l'intervention d'Elsa.

Voilà, tout était parfait, l'attention était sur lui, lui qui venait de siffler et je savais que c'était le moment. Lentement, je lève une main. "J'ai peut être plus de réponses à apporter que notre maire, comme certains le savent, je vis ici depuis des années et je suis désolé de vous l'annoncer à tous de cette manière mais... Ce soir est mon soir." Un murmure s'élève, je me mets sur mes deux pieds lentement mais sûrement. Une minute, juste une minute, une toute petite et des secondes si faibles. Je connais mon discours, je l'ai vu, je me suis vu, à sept ans, à travers cet oeil décharné. "Les réponses ne sont pas ici, les réponses sont dans votre coeur, les réponses sont pour ceux qui sont prudents et humbles, les réponses n'appartiennent pas aux mortels. Les réponses sont trouvées... dans la mort." Des mots connus, des mots que je répétais très souvent à ma mère. Des mots dont le sens m'avait échappé jusqu'à aujourd'hui.

Mais la mort de Sebastian, ce pauvre enfant, avait provoqué beaucoup plus que certains pouvaient penser. "Et maintenant, avant qu'il ne soit trop tard, je vais vous demander de vous baisser et de tenter de vous protéger le visage." À peine ma phrase terminée que ça y est, un affreux crack se fait entendre. Le dernier néon au bout de la salle venait d'éclater. On poussa un cri et le reste des néons subit le même sort, un à un, tous à l'exception de celui qui flottait au dessus de la tête du maire, la lumière vacillant légèrement. Les morceaux de verre brisés roulèrent sur ma veste et je les ignorai, ce n'était pas ça qui allait me tuer. Ma main se leva encore, en direction du bassin. Il se remplissait pour la première fois depuis des années. Pas de l'eau, mais d'un liquide chaud et sombre et rougeâtre. On en voyait peu à Dödskalle au final malgré les cadavres. Mais personne n'attendait à ce que la piscine municipale se remplisse de sang pas vrai?

"Je vous avais dit qu'elle allait se remplir."


Spoiler très important à lire :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Dim 5 Oct - 14:12

Le salut de Sigfrid lui resta sur la gorge et sur les lèvres. La jeune femme n'avait pas l'habitude que l'on retienne ses mots ou pire encore, qu'on l'écoute. L'attitude de cet étranger l'avait étonné au plus haut point, bien qu'il lui rappela plus encore celle de son ami imaginaire.

Le monde se coupa un peu plus d'elle, face au brouhaha et aux diverses questions. Un froid glacial l'avait envahi, aussi Elsa posa un bout de papier à sa page et referma son livre, les yeux dans le vide. Un vieillard intervint alors, prophétique et sybillin, mais ses mots n'étaient que du vent. Des déclarations de ce genre, la jeune femme en avait déjà entendu beaucoup, surtout à l'hospice. Seul le dernier avertissement porta ses fruits alors que l'univers explosait. L'univers, ou plutôt le lieu clôt que représentait la piscine avec les néons. Précipitée à terre, bousculée par un mouvement de foule, la jeune femme sentit la morsure du verre sur ses bras. Tremblante, Elsa tâcha de se remettre debout, pâle, décoiffée. Elle ne regardait pas autour d'elle, n'ayant personne de qui se soucier et dénotant de par son immobilité dans le chaos ambiant.

Alors, lentement, les yeux noirs de colère parce que la furie était l'une des seules émotions qu'elle maîtrisait, Elsa regarda le vieux borgne.

"Vous êtes fier de vous, pauvre abruti? Un simple avertissement sur les néons aurait suffit, maintenant vous avez lancé cette putain d'hystérie ! Je me fous de savoir si c'est surnaturel ou quoi que ce soit, je me fous des réponses et des questions, on pourrait juste arrêter de geindre et garder son PUTAIN DE CALME!"

Et, fendant la foule dans la direction opposée aux portes, elle qui savait ne pas avoir à mourir ici, l'infirmière alla jusqu'au bassin. A genoux comme une lavandière à un point d'eau, elle étendit le bras, effleura le sang à l'horrible odeur métallique. De par son métier, elle ne le craignait pas, et bien vite le propre fluide de ses coupures vint se mêler aux flots du bassin. Elle pensa d'abord aux trompettes de l'apocalypse puis, étrangement, plutôt qu'à la mort: la vie. Celle d'un utérus gorgé de sang et de matières matricielles, prêt à accueillir l'embryon. Etait-ce là un signe de naissance, ou de mort? Ramenant désormais sa main rougie, Elsa resta à terre, parlant simplement pour ceux ayant décidé de s'approcher d'elle.

"C'est bien du sang... quelqu'un aurait un mouchoir propre ou un récipient pour le recueillir? Cela ferait quelque chose à analyser. Et par pitié arrêtez de hurler..."

Froide, pragmatique, d'un seule coup la jeune femme avait repris ce ton glacial si caractéristique et étrangement, paraissait enfin dans son élément.
Revenir en haut Aller en bas
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Âge : 28 ans
Missives : 920
Occupation : Ancien homme de main & homme à tout faire, facteur de Dödskalle
DC : Yngve l'amoureux des cadavres et Saria, l'amoureuse de la propreté.

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il ne l'a pas encore fait, il est en ville depuis trois ans.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Lun 6 Oct - 15:50

C'était la main de Timothy dans la sienne qui avait tiré Noah de sa torpeur. Les bruits ne le dérangeaient pas vraiment, que les gens crient et s'énervent, au final, ils n'auraient pas plus de réponses. Ce fut plus le silence relatif qui précéda la menace qui inquiéta le blond. Resserrant la paume de Timothy contre la sienne, Noah se retourna, posant ses yeux bleus sur le vieil homme qui prenait la parole.

Ces mots n'avaient à priori aucun sens et pourtant, Noah se disait qu'ils devaient partir. Tout de suite. Il ne savait pas pourquoi, ça n'avait rien de rationnelle mais c'était son instinct qui lui dictait de s'éloigner et c'était quelque chose qui ne l'avait jamais trompé. Aussi quand le premier néon éclata, Noah jura en allemand avant de se tourner vers Tim. "Ferme les yeux s'il te plaît." Il avait réussi à dire ça de la façon la moins paniquée du monde avant de tirer Timothy contre lui et de le protéger du mieux qu'il pouvait des éclats de verre, Elsa avait sa veste, Noah espérait qu'elle s'en sorte mieux que lui. Quand Noah se releva, il avait la joue gauche entaillée, mais il ne s'en soucia pas, soudainement trop perturbé par les cris des autres. Que se passait-il bordel? Les habitants paniquaient et on se bousculait vers la sortie. "Elsa!..." Il la vit se diriger vers le bassin où... est-ce que c'était du sang? Concentre toi Noah, un seul problème à la fois.

Pas besoin d'être un génie pour comprendre qu'ils devaient tous sortir, maintenant. Il posa les yeux sur Timothy, décelant la peur panique dans les yeux du blond. "Ne bouge pas. Encore une fois, Noah était calme et il se dirigea lui aussi vers les portes. Il n'hésita pas à se frayer son chemin en poussant et en marchant sur des pieds, n'ayant aucun problème avec sa taille et son imposante carrure. "Bordel de... BOUGEZ VOUS!" Le blond perdait rarement patience pourtant sa voix fut suffisante, désormais seule face à la porte, il tenta naïvement de l'ouvrir mais non. Il donna un bon coup d'épaule en espérant faire sauter le verrou sans succès. "Merde. Merde." Il se passait quelque chose d'anormal dans cette piscine et ils étaient coincés ici, ils étaient coincés ici alors que quelqu'un semblait s'amuser à terroriser les habitants.

Si Noah trouvait lui responsable, il allait lui mettre son poing dans la figure. Cette pensée en tête, il fit demi-tour, cherchant Timothy du regard.

_________________

And if you say run, I'll run with you
It's the little story of a guy I know, who had a dream, and fell in love. He got close to his dream, almost touched it, and he burnt his hands. And he got a woman and she died in his arms...



House Diesbach:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Âge : 27 ans
Missives : 940
Occupation : Pianiste & compositeur
DC : Emrik & Eija.

Feuille de personnage
Dispo RP: 4 sujets en cours - Occupé
Son rêve: N'a pas encore fait son rêve, est en ville depuis environ un an.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Lun 6 Oct - 16:28

Tim s'était contenté de porter toute son attention sur la main de Noah, se concentrant sur la chaleur de sa paume, ne retenant que le contact de sa peau contre la sienne pour faire abstraction de tout le reste. Et bizarrement, quand le vieillard s'était remis à parler, Timothy était complètement détaché de ses propos, le regard à moitié vide, épuisé à l'idée de se dire qu'il se trouvait une fois encore au mauvais endroit et au mauvais moment.

Ce fut le premier néon et le regard de Noah qui parvinrent à l'extirper de l'état de choc dans lequel il se trouvait, prenant finalement conscience que tout ce qui était en train de se produire était bel et bien réel et qu'il allait devoir... Survivre. Sans perdre un instant, il avait écouté Noah et s'était serré contre lui, agrippant le col de son t-shirt en espérant que cela serait suffisant pour les épargner tous les deux d'une mort certaine.

Noah finit par se relever, et dans tout ce tumulte, Timothy ne parvint pas à voir grand chose, simplement des tas d'ombres qui se précipitaient dans tous les sens dans cette salle où chaque son était amplifié avant de se répercuter en écho contre les murs humides et glacés. Il les regardait en train de se bousculer, tous embarqués dans une sorte de tango macabre, priant que personne ne viendrait l'emporter au passage. Noah lui demanda de ne pas bouger avant de se mettre en quête d'une issue de secours, laissant Tim seul sur sa chaise qui voyait à présent clairement ce qui était en train de se produire. Le bassin. Elsa y trempait justement la main... Il aurait du courir et l'en empêcher, la mettre hors de danger. Après tout, qui pouvait être certain de ce que ce liquide pouvait être?

En entendant la réponse à une question qu'il n'avait pourtant jamais posé à haute voix, Timothy sentit son coeur s'emballer. Non, non, non. Pas du sang. Non. Ce n'était pas possible. Ses mains se mirent à trembler et chaque inspiration semblait maintenant douloureuse et désespérée, comme s'il s'agissait de la dernière. Il ne pouvait pas rester là. Il fallait qu'il court, qu'il s'enfuit lui aussi. Il tenta de se lever mais il fut rapidement bousculé, finissant par tomber et par aller se réfugier dans un coin de la pièce, là où la lumière était sans doute la plus forte, comme si c'était elle qui allait pouvoir le sauver. Courbant les épaules et relevant sa veste pour dissimuler sa tête, Tim se balançait d'avant en arrière en cherchant à se réconforter, priant intérieurement pour que tout ceci soit rapidement terminé. Ou pour qu'on l'achève. Maintenant.

_________________

Tim & Jerry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potterbird.livejournal.com
Invité

Invité

MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Mar 7 Oct - 0:59

Le silence tombait en elle, cascadant de ses épaules comme une sombre traîne. Le silence parce que personne ne l'écoutait, personne ne lui répondait... Alors Elsa restait là, debout près du bassin, la main rougie de sangs inconnus et le coeur désespérément vide.
Silence lorsque tant de personnes hurlaient pourtant, il y avait aussi le bruit sourd de coups contre les portes. Cela ne menait à rien, si ce n'est à quelques larmes de plus.

Ce fut alors que la migraine la saisit, insidieuse, terrible. Ses tempes la brûlèrent dans une flamme blanche, impossible à décrire si ce n'est par la nausée et la maladie. Ses pensées s'éparpillaient, désordonnées et effrayées, parce qu'ici il n'y avait pas de lit pour s'allonger et juste fermer les yeux. Elsa réprima un haut le coeur, jambes flageolante, tout près, trop près du bassin. Là où personne ne la rattrapperait, là où pourtant elle n'avait pas à s'y noyer.

Un pas, deux, et chaque mouvement devenait une torture de trop pour sa tête douloureuse. Seule face à ces coups de poignards aigus l'obligeant à fermer l'oeil droit, Elsa essayait de faire face. Elle sentait le sang battre à ses tempes, résonner dans chaque partie douloureuse de son corps crispé désormais, et charrier comme un peu plus de souffrance. La veste était un poids de trop sur ses épaules, son odeur de cuir devenait insupportable, elle manqua vomir, chancela une nouvelle fois et, dans un mouvement désordonné, laissa tomber l'habit masculin. Son équilibre était chamboulé, elle était à genoux désormais sans même vraiment le comprendre.

Quelque chose de psychosomatique au fond, mais ça Elsa le savait. La situation était tellement folle, désespérée, et la jeune femme tellement seule surtout, que pour compenser la logique que son esprit adoptait, loin des émotions et des ressentis, son corps prenait sur lui de tout traduire par des symptômes et des douleurs. Cela lui arrivait quelque fois, pour éviter d'avoir à ressentir des souffrances trop fortes liées aux émotions et à la solitude. On met plus de mots aux souffrances du corps, on en a moins honte aussi et quand on est malade physiquement, les gens vous soignent. Néanmoins Elsa aurait préféré que son corps attende qu'ils soient tous à l'extérieur avant de se la jouer premier rôle dans un opéra tragique en céphalées majeures.

La jeune femme tenta de contrôler sa respiration et surtout, de retrouver une vision non parsitée par des points noirs ou de grands flashs blancs et douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Âge : 28 ans
Missives : 920
Occupation : Ancien homme de main & homme à tout faire, facteur de Dödskalle
DC : Yngve l'amoureux des cadavres et Saria, l'amoureuse de la propreté.

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il ne l'a pas encore fait, il est en ville depuis trois ans.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Mer 8 Oct - 10:02

La rangée de chaises avait été bousculée et certaines se trouvaient sur le sol et Timothy n'était plus là où Noah l'avait laissé il y a quelques secondes.

C'était à prévoir vu la façon dont il avait réagi face aux ordres de Noah, sans absolument aucune once d'hésitation... Il avait peur et il était terrifié et Noah ne pouvait pas vraiment l'en blâmer. Il sursauta, naïvement alors que quelqu'un s'empara d'une chaise pour la balancer contre la porte. Cela n'eut pas l'effet désiré et ça ce n'était pas normal. Pas normal, oui. Une chose à la fois Noah, se répéta t-il. Et, tournant la tête de tous les côtés, bien évidemment, ses yeux se posèrent sur le bassin, désormais bien rempli, la couleur paraissant trop bien trop sombre pour être de l'eau et... est-ce que c'était vraiment du sang? Le blond déglutit faiblement car dans le fond, il ne voulait pas le savoir, pour lui c'était juste une blague, une putain de blague de lycéens qui étaient sûrement arrivés en avance et qui avait dû jouer avec une ou deux valves et qui avaient trouvé comment faire remonter l'eau et bien entendu, cette eau était sale. Mais non, il y avait les néons, il y avait les paroles de ce vieil homme et il y avait la mort de Sebastian... Ça ne collait tout simplement, tout simplement pas.

Il fit un pas vers la piscine et il aperçut la maigre silhouette d'Elsa, la seule qui avait eu la présence d'esprit d'aller vérifier et que Noah reconnaissait bien avec sa veste à lui sur ses épaules, il fit donc comme elle et se dirigea vers le bassin, ne voyant toujours pas où était Timothy. Peut être qu'il était parti se mettre à l'abris, il espérait vraiment.... "J'avais peur que ça soit pire de plus près et j'avais raison." Lâcha enfin le blond presque au bord de la piscine à présent, il se tourna vers Elsa et il remarqua avec une seconde de retard que quelque chose clochait, elle avait abandonné sa veste et elle semblait avoir du mal à respirer. "Elsa..." Noah fit un pas vers elle, pas certain de pouvoir la toucher ou pas. Que se passait-il? Était-ce que c'était ce qu'il y avait dans le bassin qui était responsable de ça également? Il agita sa main devant la jeune femme répétant son prénom puis en fixant le bassin.

C'était officiel, Noah était inquiet à présent.

_________________

And if you say run, I'll run with you
It's the little story of a guy I know, who had a dream, and fell in love. He got close to his dream, almost touched it, and he burnt his hands. And he got a woman and she died in his arms...



House Diesbach:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Mer 8 Oct - 14:40

La voix de Noah était lointaine, sa silhouette floue. Elle ne voulait pas l'entendre, encore moins le voir dans cet assaut de flash et de lumières blanches. Lèvres serrées,  presque bleues, la jeune femme ferma les yeux. Il y avait une bouteille d'eau dans son sac, il y avait TOUJOURS une bouteille d'eau dans son sac, c'était comme les sachets de sucre ou les bonbons à la menthe. Sauf que son sac était sans doute perdu au milieux des chaises et des bris de verres. Quel dommage...et ses livres alors, comment en connaître la fin  si quelque chose détruisait l'endroit?

Dans un effort lui paraissant surhumain, Elsa releva la tête. Noah. Noah là, devant elle, alors elle grogna, tâchant de récupérer le cours de ses pensées. Sa langue était pâteuse, mais pour un instant parler lui fit penser à autre chose qu'aux nausées et aux douleurs.

"J'ai demandé un récipient pour prendre des échantillons de sang, comme d'habitude personne ne m'écoute ! Va faire ça tout de suite, on aura besoin de conduire des analyses. La science n'explique pas tout, il y a peut être du surnaturel d'accord, mais ça pourra au moins nous lancer des pistes! "

Oh seigneur, elle voulait simplement s'allonger sur un canapé avec une serviette humide au visage. Personne ne semblait grièvement blessé, juste les cris et la panique. Alors elle inspira une fois de plus et se releva, chancelante, appuyée à l'épaule de Noah.

"Mon sac, le gris...je me suis assise par là...ramène le moi, il y a une bouteille d'eau. J'ai besoin de boire, ça permettra de la vider. Après tu pourras la remplir avec le sang de la piscine. Allez, dépêche-toi voyons!"

Une collègue infirmière bien plus jeune, si elle avait été présente, aurait reconnu le ton qu'Elsa employait pour minimiser les situations exceptionnelles et les garder dans un cadre contrôlé, notamment en donnant aux plus de personnes possibles un rôle à jouer afin de ne pas céder au stress et à la panique, même si ce rôle était simplement de sortir d'une pièce pour ne pas faire une crise d'hystérie devant un blessé devant un trop sale état.

"Des gamins, vous n'êtes vraiment que des gamins.... bientôt la grande majorité va se sentir claustrophobe et hurler qu'il n'y a plus d'air à respirer"

Revenir en haut Aller en bas
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Missives : 258

Feuille de personnage
Dispo RP:
Son rêve:
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Jeu 9 Oct - 19:26

J'avais renoncé à l'idée d'obtenir le calme. Après tout, à quoi bon maintenant que ce vieux M. Nyberg avait pu prédire clairement ce qui allait se produire ? J'avais courbé les épaules au moment où les néons avaient commencé à exploser, me couvrant simplement la tête à l'aide de mes bras, ne bougeant pas de l'endroit où je me trouvais. Non, je ne partirais pas. Je ne fuirais pas. Je m'occuperais de régler ce problème personnellement, même s'il fallait pour cela que je sois le dernier à déserter.

Un seul néon fut épargné mais les bouts de verre ne m'avaient pourtant pas manqué, mais rien de bien affolant au final. J'observais les habitants, découvrant lentement mes yeux au cas où une seconde catastrophe nous tombe dessus. Non, elle ne venait pas du ciel mais bien du sol. Le bassin autrefois vide était en train de se remplir d'un liquide pourpre, trop épais pour que ce ne soit pas du véritable sang. Je restais perplexe face à la scène, songeant qu'il était maintenant trop tard pour rassurer qui que ce soit. À présent mon seul but était de garder tout le monde sain et sauf.

Chacun tentait de s'en sortir par ses propres moyens et je compris rapidement que toute issue était condamnée. Mon regard se posa néanmoins sur ceux qui se trouvaient près du bassin (ELSA + NOAH). Sans doute cherchaient-ils à élucider l'affaire et leurs futures analyses ou hypothèses seraient certainement les bienvenues. Par tous les moyens, je tentais maintenant de rassurer ceux qui n'avaient pas la force d'essayer de s'en sortir, me rapprochant lentement d'un habitant venu se recroqueviller contre un mur non loin de moi (TIMOTHY). Mais une fois encore, ce fut peine perdue.

Il ne restait donc plus qu'une seule solution. Savoir. Demander. Si le seul être capable de prédire ce qui allait se passer par la suite se trouvait justement parmi nous, autant en profiter. Je me retournai pour aller à la rencontre de M. Nyberg, toujours planté comme un piquet au milieu de la foule. En parcourant les quelques mètres qui nous séparaient, je constatai avec stupeur que le bassin commençaient à déborder, souillant les chaussures de ceux qui se trouvaient aux environs (ELSA + NOAH), roulant doucement vers le fond de la salle où d'autres se trouvaient encore (SIGFRID). Une couche épaisse de sang sur le carrelage qui rendait le sol glissant. En jetant un bref coup d'oeil, je remarquai que de longues coulures pourpres s'échappaient également des conduits d'aération près de l'endroit où je me tenais précédemment (TIMOTHY).

Une fois à la hauteur de M. Nyberg, je l'agrippai par le col, essayant de garder mon calme coûte que coûte. « Qu'est-ce qui se passe ensuite ? Hein ? Dans votre rêve ? Que se passe-t-il ensuite ? » Je sentais le liquide chaud se répandre autour de nous mais mon regard ne quittait plus le seul oeil valide du vieillard. Je devais savoir. Il en allait de la survie de mes habitants.

Spoiler très important à lire :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yodo.forumactif.org
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Âge : 28 ans
Missives : 920
Occupation : Ancien homme de main & homme à tout faire, facteur de Dödskalle
DC : Yngve l'amoureux des cadavres et Saria, l'amoureuse de la propreté.

Feuille de personnage
Dispo RP: Disponible
Son rêve: Il ne l'a pas encore fait, il est en ville depuis trois ans.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Sam 11 Oct - 11:20

Elsa avait donné des ordres et pourtant Noah n'avait pas bougé. Il ne pouvait pas, tout en lui lui disait de rester près de la jeune femme, de trouver Timothy et juste de fuir tout simplement. Tous ses sens étaient en éveil et si Elsa pensait qu'il n'avait pas remarqué qu'elle était à deux doigts de passer de l'autre côté... Elle se trompait, et lourdement. Noah fit un pas de plus vers la jeune femme, n'osant toujours pas la toucher. "Tu penses vraiment que ça va partir quelque part, on reviendra plus tard s'il le faut et..." Et quoi? Ils iraient d'abord se faire cette soirée pizza chez Elsa histoire d'oublier tous leur problème? être insouciants de nouveau? Ils parlaient tout le temps de la mort à Dödskalle comme si c'était quelque chose de normal, mais elle était là cette fameuse mort...

Elle était là.

Là dans le sang qui remplissait la piscine à rapport et qui débordait, venant s'attarder sur leur chaussure. Noah poussa un grognement avant d'avoir un mouvement de recul, entraînant Elsa avec lui cette fois-ci. "Gamin peut être, mais ne me fait pas croire une seule seconde que tu vas bien là tout de suite, sortons d'ici, on reviendra s'il le faut, on reviendra." Il semblait calme alors qu'il ne l'était pas, alors qu'on criait de plus belle et qu'on cherchait à comprendre pourquoi? Pourquoi? Noah tira vraiment Elsa vers la fond de la pièce cette fois-ci, sans absolument aucun ménagement, ignorant le maire et le psychiatre en personne, à la recherche de quelque chose qui ne venait pas. On le bouscula, la moitié de la salle était toujours paniquée, et il lâcha la main d'Elsa à ce geste, Noah trop incertain, trop hésitant. Plus son regard se portait vers le sol et plus il avait une furieuse envie de vomir, lui qui aimait toujours la vue du sang n'arrivait pas à trouver un compromis adéquat aujourd'hui. "Il faut qu'on sorte, il faut qu'on sorte, on reviendra si tu veux avec tout un tas de bouteilles et tu pourras faire mumuse." Est-ce qu'elle l'entendait encore au moins? Aucun moyen de le savoir, son regard venait se poser sur Timothy et il lui fit un signe de main espérant croiser son attention. Il ne savait pas pourquoi il ne pouvait pas vraiment bouger, il ne savait pas pourquoi est-ce qu'il regardait tout ce sang qui se dirigeait vers les deux hommes. Tout ce sang...

Au fait si, Noah savait pourquoi, pour la première fois depuis longtemps, il avait peur.

_________________

And if you say run, I'll run with you
It's the little story of a guy I know, who had a dream, and fell in love. He got close to his dream, almost touched it, and he burnt his hands. And he got a woman and she died in his arms...



House Diesbach:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
  

avatar

Erre ici depuis : 20/07/2014
Âge : 27 ans
Missives : 940
Occupation : Pianiste & compositeur
DC : Emrik & Eija.

Feuille de personnage
Dispo RP: 4 sujets en cours - Occupé
Son rêve: N'a pas encore fait son rêve, est en ville depuis environ un an.
Relations:
MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   Ven 17 Oct - 12:03

Le maire avait tenté de venir poser une main rassurante sur l'épaule de Timothy avant de repartir en direction du vieillard, mais Tim avait tressailli et il s'était éloigné encore davantage, redoutant le moindre contact comme s'il pouvait s'agir là du coup de grâce qui l'arracherait finalement à la vie. Il n'y avait plus rien d'autre à faire à part attendre que la délivrance arrive enfin, quelle que soit son apparence. Que ce soit la mort en personne qui vienne les chercher ici pour tous les embarquer ou bien cette mare de sang qui les emporte, la fin semblait trop proche pour que Tim puisse la nier, pour qu'il ait l'espoir de sortir vivant d'ici. Serait-il seulement en mesure de se relever après cela ? Il savait pertinemment que non. Les mots allaient s'enterrer au fond de sa gorge pour les dix prochaines années à venir, la moindre sortie serait une véritable torture pour son esprit fragile et traumatisé.

Ils n'étaient plus maîtres de rien, ils n'avaient plus le droit d'essayer de lutter. Tim l'avait compris. Il avait retenu la leçon il y avait bien longtemps de cela, quand la vie lui avait d'abord repris son père avant de lui infliger la présence de son oncle. Il savait qu'il n'y avait rien à faire face à la fatalité à part attendre, fermer les yeux et patienter jusqu'à ce que se soit finalement terminé, se murer dans son silence pour ne pas importuner les âmes qui n'avaient pas encore été tourmentées. Timothy avait courbé les épaules pour se dissimuler sous son manteau, refusant à présent de voir ce qui se produisait dans cette piscine. Recroquevillé contre le mur, tremblant de peur, parcouru de frissons, l'effroi l'avait paralysé au point qu'il ne se rende plus compte de la sensation de chaleur qui roulait sur son épaule et se répandait dans son dos. Était-ce le courage qui se manifestait enfin, la force qui s'emparait soudainement de lui pour l'aider à se remettre sur ses deux jambes ? Pas le moins du monde. Tim avait eu le malheur de relever la tête l'espace d'un instant, remarquant Noah au passage qui semblait vouloir lui faire signe. Mais son regard s'était ensuite posé sur les gouttes qui perlaient sur son corps frêle. Les gouttes de sang. Le sang encore chaud. Ce même sang qui débordait du bassin.

Timothy s'était décollé du mur, plus terrorisé que jamais. Il aurait voulu crier, hurler, arracher ses vêtements tachés du sang d'un autre. Mais Tim ne pouvait pas. Il n'en avait pas la force, on la lui avait arrachée depuis bien trop longtemps. En ultime recours, il avait étouffé ses plaintes contre ses lèvres closes, le tissu de ses manches cherchant à faire taire le moindre son qui aurait pu lui échapper, fermant les paupières au point de se faire mal.

_________________

Tim & Jerry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potterbird.livejournal.com


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ◆ Drowning is not an option.   

Revenir en haut Aller en bas
 

◆ Drowning is not an option.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Harper ~ Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option~
» Drowning
» on nous cache tout...
» Perfect World
» LE RETOUR DE L'ARMÉE HAITIENNE EN HAITI N'EST PAS UNE OPTION MAIS UNE OBLIGATION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Piscine-